Aller au contenu
Aucun comparable dans l'histoire du hockey

«La Ligue nationale n'a jamais été aussi rapide» -Guy Boucher

«La Ligue nationale n'a jamais été aussi rapide» -Guy Boucher

La première rencontre entre l'Avalanche du Colorado et les Oilers d'Edmonton a été un festival offensif et elle a dû donner de nombreux cheveux blancs aux entraîneurs des deux équipes. On a littéralement pu observer une célébration de talent et de rapidité.

En entretien avec Mario Langlois, jeudi soir, notre collaborateur Guy Boucher estimait qu'au fond, l'important demeurait que les équipes finissent par trouver une façon de gagner.

«Il y a des matchs où tu es chanceux, d'autres où tu es malchanceux... alors c'est normal. [...] En séries tout est une question de momentum et d'urgence. Des fois, un degré de différence d'intensité entre les deux équipes fait toute la différence!»

Appelé à commenter sa relation avec ses gardiens, Boucher souligne que sa seule demande était que ses gardiens ne donnent pas de but dans de mauvais angles où lorsqu'il n'y avait pas d'écran.

«Comme entraîneur, tu donnes toutes les occasions de défendre et ensuite il y a des erreurs individuelles, mais quand il n'y a aucune erreur individuelle qui se fait et que les lancers rentrent et qu'il n'y a pas d'angle, ça c'est difficile parce qu'on ne peut pas justifier ça en tant qu'entraîneur.»

Il rappelle toutefois que la différence entre un gardien dominant ou qui connaît des difficultés se compte en millimètres et en centimètres.

De la vitesse comme jamais

Guy Boucher soutient aussi que la Ligue nationale n'a jamais été aussi rapide et qu'elle n'a jamais eu autant de talent sur la glace. Il souligne en avoir discuté avec plusieurs anciens qui l'avouent avec beaucoup d'humilité.

Rapidité, force, forme physique et vitesse d'exécution. Il n'y a littéralement aucun comparable dans l'histoire du hockey avec ce que l'on voit aujourd'hui.

Vous aimerez aussi

Plus avec Mario Langlois

Les nombreuses rencontres de Martin McGuire au cours du repêchage
«C'est pas évident de choisir un joueur parce qu'il est Québécois»
«Safarir» à la radio ce samedi dès 21h
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Le Québec maintenant
En ondes jusqu’à 18:30
En direct
75