Aller au contenu
Une question de respect

Danault a vécu difficilement sa dernière saison à Montréal

Danault a vécu difficilement sa dernière saison à Montréal
Phillip Danault
Photo: AP Photo/Mark J. Terrill

L’ancien joueur de centre des Canadiens, Phillip Danault, n’a jamais caché qu’il aurait, dans un monde idéal, poursuivi sa carrière à Montréal.

Le destin l’a finalement emmené sous les chauds palmiers de Los Angeles.

Suite à l’élimination de son équipe en séries, Danault est revenu sur la fin de son aventure avec les Canadiens lors de son passage au balado La Poche Bleue.

Le Québécois a parlé de sa dernière année à Montréal et il a raconté à quel point les dernières semaines, en particulier, ont été difficiles. 

« Pour une question comme ça, ça me prend une petite bière, a-t-il lancé en se versant un verre de Guinness, sa bière préférée. C’était tough! Sérieux, c’était vraiment tough! Avec la COVID en plus, je ne pouvais pas sortir me changer les idées. Heureusement, j’avais ma famille avec moi. »

En tant qu’athlète fier, il a quand même tenté de tout donner, même s’il savait que la fin arrivait pour lui avec les Canadiens.

« J’avais ce défi de vouloir honorer ma dernière année de contrat. J’avais refusé l’offre des Canadiens, l’été avant. Je demandais 5,5 M$ et l’offre n’était même pas proche. En bout de ligne, c’était une question de respect. »

Même si on peut sentir dans son non verbal que Danault en veut encore à l’ancienne direction de l’équipe, il choisit de conclure sur le sujet de façon diplomatique.

« Je sais que c’est une business et je n’en veux pas à personne. »

Danault a ensuite signé un contrat de 6 ans avec les Kings, lui rapportant 33 M$, soit les 5,5 M$ par saison qu’il désirait.

Marc Bergevin, qui était directeur général des Canadiens, est maintenant conseiller spécial du DG des Kings de Los Angeles, Rob Blake.

Vous aimerez aussi

0:00
7:00
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Sans réserve
En ondes jusqu’à 15:00
En direct
75