Aller au contenu
Production des gants de plastique jetables

«Certains travaillent des 72 heures à 1$/heure» -Vincent Larouche

«Certains travaillent des 72 heures à 1$/heure» -Vincent Larouche
Crédit photo: Getty Images / Shannon Fagan

Les gants de plastique jetables sont conçus dans des conditions de travail misérables en Malaisie.

Le journaliste de La Presse, Vincent Larouche, a été visiter les lieux.

Il était au micro de Patrick Lagacé pour en faire un compte-rendu.

Larouche indique que les conditions de travail se rapprochent de l’esclavagisme.

«Ces gens-là sont pris. Leur vie est entièrement passée entre l’usine et un dortoir collectif très rudimentaire. Ces gens-là ne peuvent pas s’en retourner. S’ils le font, ils ont des taxes et des dettes à payer. Ils sont restreints dans leurs mouvements. Il y en a qui se sont plaints parce que leur document d'identité a été confisqué. [..] Il y en a qui travaillent des 72 heures avec un salaire d’un dollar par heure et ce, sur une période de dix, parfois vingt ans.»

Vous aimerez aussi

Plus avec Patrick Lagacé

De nouveaux territoires protégés : Coup de chapeau au ministre Benoit Charette
Chronique américaine insolite : Des nouvelles de Willow Biden
On parle d'agriculture locale avec le maraîcher chouchou de l’émission
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Classiques 80-90
En ondes jusqu’à 18:00
En direct
75