Aller au contenu
Les itinérants autochtones, un drame humain

«Il faut des refuges permanents long terme» -Alia Hassan-Cournol

«Il faut des refuges permanents long terme» -Alia Hassan-Cournol
Crédit photo: La Presse Canadienne / Ryan Remiorz

La situation des itinérants autochtones est préoccupante à Montréal a été affichée publiquement dans le rapport de l’ombudsman Nadine Mailloux.

Il est question d’une crise humanitaire. D’ailleurs, Mme Mailloux a mentionné au cours de la journée que «L’heure est à l’action rapide et concertée».

Alia Hassan-Cournol, conseillère associée à la mairesse et à la réconciliation avec les peuples autochtones, a commenté le dossier au micro de Patrick Lagacé.

Elle mentionne que le rapport met en lumière des réalités qui doivent être connues du grand public, puisqu’elle considère leur situation comme étant un drame humain.

Selon Mme Hassan-Cournol, les policiers doivent adapter leurs services culturellement, de façon à ce qu’ils soient bien rendus à leur égard.

De plus, elle est d'avis que les infrastructures doivent être plus efficaces pour les aider.

«On doit absolument pérenniser les ressources. Actuellement, la façon dont l’itinérance est pensée, c’est une responsabilité du gouvernement du Québec, mais la ville de Montréal fait vraiment sa part. On a augmenté les budgets et on a élaboré plusieurs plans de cohabitation sociale dans différents arrondissements. On doit s’assurer que les gouvernements soient de notre côté pour avoir des refuges permanents, des refuges long terme, des refuges où les services sont culturellement adaptés aux problématiques que vivent les différentes communautés autochtones.»

Vous aimerez aussi

Plus avec Patrick Lagacé

On parle d'agriculture locale avec le maraîcher chouchou de l’émission
De nouveaux territoires protégés : Coup de chapeau au ministre Benoit Charette
On souligne le départ imminent de notre collègue chroniqueuse Thérèse Parisien
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Musique
En ondes jusqu’à 00:00
En direct
75