Aller au contenu
Le tireur d’élite Wali est-il toujours vivant?

Tristan Péloquin fait le point au micro de Bernard Drainville

Tristan Péloquin fait le point au micro de Bernard Drainville
Vue d'un tireur d'élite en Ukraine
PC

L’ancien tireur d’élite des Forces armées canadiennes, bien connu sous le surnom de Wali, combat actuellement au sein d’un bataillon ukrainien. 

Après avoir combattu l’État islamique auprès des Kurdes, Wali a récemment quitté le Canada en direction de l’Ukraine, car il ne pouvait pas endurer ce que les Russes faisaient subir aux Ukrainiens.

En contact régulier avec le journaliste Tristan Péloquin, de La Presse, Wali s’est retrouvé dans la grande région de Kyïv à son arrivée en Ukraine.

«Vers le 15 mars, il s’est joint à un bataillon d’Ukrainiens comme tireur d’élite. Ils l’ont équipé avec une arme de tireur d’élite»

Mort ou vivant?

Récemment, Wali a averti ses proches qu’il partait en mission pour quelques jours. Mais pendant près d’une semaine, ni eux ni le journaliste de La Presse n’ont eu de ses nouvelles.  

Une rumeur s’est alors mise à circuler:  les Russes l’avaient abattu. 

«Quelques heures avant qu’il ne parte, il m’avait transféré par canaux cryptés une rumeur russe comme quoi il avait été abattu par les Forces spéciales russes. Il en riait un peu lui-même de cette propagande»

«Je n’ai plus de nouvelle depuis une semaine. La rumeur est devenue une nouvelle vérifiée sur certains sites. Il y a des gens qui ont même publié des photos de ses pseudos funérailles»

Il donne signe de vie

«Quand il est revenu au quartier général, il m’a contacté pour me dire que tout allait bien. Oui, ç’a brassé. Il a participé à une grande opération dans la région de Kyïv. Pour l’instant, il n’a pas tiré une seule balle parce qu’il ne voit pas les soldats.  Ça se passe à grande distance»

Vous aimerez aussi

Plus avec Bernard Drainville

Les dindons sauvages sont partout!
L’UE s’accorde sur un embargo massif du pétrole russe, un impact sur la guerre?
Le programme de vols régionaux à tarif fixe commence mercredi
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Puisqu'il faut se lever
En ondes jusqu’à 10:00
En direct
75