Aller au contenu
Canadiens de Montréal

Brendan Gallagher ne se voit pas ailleurs qu’à Montréal

Brendan Gallagher ne se voit pas ailleurs qu’à Montréal
L'attaquant Brendan Gallagher
Photo: David Kirouac
0:00
13:35
0:00
6:31

La vente de feu a officiellement débuté chez le Canadien avec le départ d’un premier soldat en Tylor Toffoli en début de semaine.

D’autres suivront assurément, comme les défenseurs Ben Chiarot et possiblement Jeff Petry.

Un nom qui revient souvent dans les discussions est celui de Brendan Gallagher.

Même s’il s’avère un morceau que plusieurs considèrent comme étant le cœur de la formation, certains aimeraient voir le club se répartir de son important contrat.

À plus de 6 M$ par année, pour encore cinq ans, difficile de croire qu’une équipe prendra la chance de mettre la main dessus, surtout que sa production offensive a considérablement diminué depuis quelques années.

Mais le principal intéressé ne se voit pas ailleurs qu’à Montréal, même si l’équipe doit traverser une reconstruction.

« C’est difficile pour moi de m’imaginer dans un autre uniforme que celui des Canadiens. Je suis ici depuis 10 ans et c’est la seule franchise que j’ai connue. Autant je suis en amour avec l’équipe, autant je veux aussi gagner. »

Si le Canadien veut échanger Gallagher, il devra négocier avec le vétéran attaquant qui possède une clause de non-échange partielle à son contrat.

« Je pense que j’ai encore de bonnes années de hockey devant moi. C’est certain que j’espère que la reconstruction ne prendra pas quatre ou cinq ans. C’est déjà assez difficile de se projeter dans deux ou trois ans. Je pense que nous avons encore de bons éléments dans cette équipe sur lequel bâtir. »

Gallagher a aussi tenu à saluer le courage de Paul Byron qui jouera son 500e match en carrière jeudi soir. 

« Je me souviens lorsqu’il est arrivé ici via le ballottage il avait de sentiment que sa carrière était en jeu. Et plusieurs années plus tard, il a joué plusieurs rôles importants pour nous et il porte une lettre sur son chandail. Ce n’est pas pour rien. On compte beaucoup sur lui. »

Le Canadien jouera son prochain match jeudi soir face aux Blues. Il y aura 500 personnes dans les gradins.

Vous aimerez aussi

Plus avec Mario Langlois

«L'important c'est d'avoir une chance que ce soit au repêchage ou par après»
«On a sélectionné tous les joueurs qu'on voulait» -André Tourigny
«Jusqu'à la fin, tu y crois» -Louis-Philippe Fontaine
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Le midi
En ondes jusqu’à 15:00
En direct
75