Aller au contenu
Super Bowl LVI

Les Rams triomphent 23-20 face aux Bengals

Les Rams triomphent 23-20 face aux Bengals
Ronald Martinez/Getty Images

Une passe de touché de Matthew Stafford à Cooper Kupp avec 1:25 à jouer, dimanche, a mené les Rams de Los Angeles à une victoire de 23-20 face aux Bengals de Cincinnati lors de la présentation du Super Bowl LVI.

Les Rams ont ainsi remporté le deuxième Super Bowl de leur histoire après leur triomphe en janvier 2000, quand ils jouaient à St. Louis.

À 36 ans, Sean McVay devient le plus jeune entraîneur à remporter le Super Bowl.

Pour les Bengals, l'histoire s'est répétée. Ils ont encaissé un troisième revers lors du match ultime après avoir été battus par les 49ers de San Francisco au terme des saisons 1981 et 1988.

Pour la deuxième fois de l’histoire – après les Buccaneers de Tampa Bay l’an dernier – l’équipe de la ville hôtesse du Super Bowl l'a emporté à domicile.

Longue poussée victorieuse

Accusant un recul de 20-16, privés de Odell Beckham jr. (blessé) depuis le deuxième quart et étant incapables d'imposer leur jeu au sol face aux Bengals, les Rams ont amorcé dans les dernières minutes du quatrième quart une longue poussée de 19 jeux de 79 verges couronnée par le touché de Kupp, son deuxième de la rencontre.

Kupp a terminé le match avec huit passes pour 92 verges, deux touchés, sept verges au sol et le titre de joueur par excellence du match. Il a été la pièce maîtresse des Rams lors de la séquence victorieuse.

Stafford a complété 26 de ses 40 tentatives de passes pour 283 verges de gains aériens et deux interceptions. Il a été victime de deux sacs.

Steph Chambers/Getty Images

Source: Steph Chambers/Getty Images

Les Bengals avaient encore du temps au cadran et des temps d'arrêt afin d'espérer réussir le botté de précision pour créer l'égalité, mais ils se sont butés à l'ailier défensif Aaron Donald.

Ce dernier a tout d'abord stoppé le porteur de ballon Samaje Perire lors d'un troisième essai et une verge à franchir et il a ennuyé suffisamment le quart Joe Burrow afin qu'il rate sa dernière tentative de passe avec 39 secondes au cadran.

Rob Carr/Getty Images

Source: Rob Carr/Getty Images

Burrow, qui a accompli quelques petits miracles durant les éliminatoires, a complété le match avec 22 passes réussies pour 263 verges, une passe de touché et sept sacs à ses dépens. Tee Higgins a été le meilleur receveur des Bengals avec 100 verges de gains après quatre attrapés.

Les Bengals dominent

Tirant de l'arrière 13-10 à la demie, les Bengals ont frappé fort dès la reprise quand Burrow a complété une passe et course de 75 verges à Higgins durant leur première présence à l'attaque.

Higgins a indiscutablement accroché le protecteur facial du demi de coin Jalen Ramsay sur la séquence, mais le geste est passé inaperçu.

Une interception de Chidobe Awuzie aux dépens de Stafford quelques instants plus tard a mené au deuxième botté de précision de la rencontre d'Evan McPherson, celui-là, d'une distance de 38 verges, pour une avance de 20-13 pour la formation de Cincinnati.

Les Rams ont répliqué avec un botté de 41 verges de Matt Gay pour réduire l'écart à 20-16.

Élans partagés

À l'image de presque tous les matchs de cette saison éliminatoire d'exception de la NFL, le jeu a été très partagé en première demie.

Les Rams ont été stoppés après une première possession infructueuse, mais les Bengals ont commis une erreur en risquant un quatrième essai et une verge à franchir quelques instants plus tard.

Les Rams ont fait avorter le jeu et ils ont repris possession du ballon au milieu du terrain. Après un premier jeu, gracieuseté d'une passe et course de Stafford à Kupp, le quart a lancé les siens en avant en complétant une passe de touché de 17 verges à Odell Beckham jr.

Getty Images/Steph Chambers

Source: Getty Images/Steph Chambers

Les Bengals ont réduit l'écart à 7-3 lors de leur poussée suivante lorsque McPherson a réussi un botté de précision de 29 verges.

Les Rams n'ont pas perdu de temps au début du deuxième quart: six jeux, 75 verges et une passe de 11 verges de Stafford à Kupp pour le deuxième touché des siens.

Ronald Martinez/Getty Images

Source: Ronald Martinez/Getty Images

La transformation a toutefois été ratée lorsque le ballon n'a pu être placé correctement pour le botteur: 13-3 Los Angeles.

La réplique des Bengals

Situation similaire à la séquence suivante. Les Bengals ont orchestré une longue poussée ponctuée de quatre premiers jeux. Un jeu truqué a mis un terme à la séquence lorsque Burrow a remis le ballon au porteur Joe Mixon qui a lancé une passe de touché de six verges à Higgins.

Coup dur pour les Rams par la suite, lorsque Beckham jr. s'est blessé au genou gauche sans être plaqué par un adversaire. Il n'est pas revenu au jeu.

Stafford a ensuite été victime d'une interception avec deux minutes à faire à la demie. Sur un jeu apparemment avorté, le quart des Rams a tenté une longue passe à l'intention de Van Jefferson dans la zone des buts, mais Joe Bates s'est emparé du ballon au passage. 

Tout était en place pour une deuxième demie intense qui allait se terminer sur le fil.

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Le Québec maintenant
En ondes jusqu’à 18:30
En direct
75