Aller au contenu
Hockey des Canadiens

« Notre saison est un casse-tête en mouvement » - Dominique Ducharme

« Notre saison est un casse-tête en mouvement » - Dominique Ducharme
L'entraîneur-chef des Canadiens Dominique Ducharme (98.5 Sports)

À la veille d’un premier match à Montréal depuis plus d’un mois, le Canadien a reçu de bonnes nouvelles concernant deux de ses joueurs blessés.

Les petits attaquants Brendan Gallagher et Paul Byron s’approchent d’un retour au jeu.

D’ailleurs, les deux adjoints capitaines ont patiné ce matin, avec des chandails non-contact.

Gallagher manque à l’appel depuis le 30 décembre dernier, tandis que Byron n’a toujours pas disputé de match depuis le début de la saison.

Ils ne joueront pas jeudi, mais pas impossible qu’ils soient de retour ce week-end, selon l’entraîneur Dominique Ducharme. Selon ses dires, Byron aurait pu revenir le 1er janvier dernier, mais son test positif de COVID a ralenti le processus. Il n’a pas pu pousser la machine à fond que plusieurs jours plus tard. 

Montembeault s'entraîne

Par ailleurs, Samuel Montembeault était aussi présent à Brossard, lui qui s’est blessé durant le voyage. Sa présence dans la formation jeudi soir face aux Ducks demeure incertaine. Michael McNiven brillait aussi par son absence mercredi matin.

L’entraîneur des gardiens, Éric Raymond, a expliqué que Carey Price était sur la bonne voie, mais qu’il avait vécu des frustrations lors des derniers mois, lui qui espérait revenir au jeu il y a de cela quelques mois. Son absence est causée par sa blessure au genou, et non à cause d’un problème de santé mentale.

Ducharme n’avait rien à dire de nouveau dans le dossier de Joël Edmundson, mis à part de dire qu’il espère le voir revenir éventuellement et que le club souffrait énormément en son absence.

Comme c’est le cas depuis le début de la saison, l’alignement du CH change de jour en jour.

« On dirait que notre saison est un casse-tête en mouvement. Depuis le jour un, où les mauvaises nouvelles tombaient au jour le jour. Tu commences à bâtir quelque chose avec un groupe, et le lendemain trois d’entre eux sortent, deux autres entrent. C’est frustrant, mais il faut faire avec... »

Finalement, l’entraîneur a été questionné sur le fait d’être forcé à nouveau de jouer devant des estrades vides, il a qualifié de situation de « décevante » pour le club.

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Quart de nuit
En ondes jusqu’à 03:00
En direct
75