Aller au contenu
McSween

Ne blâmez pas les courtiers pour un marché immobilier en déséquilibre

Ne blâmez pas les courtiers pour un marché immobilier en déséquilibre
Pierre-Yves McSween / 98.5
0:00
6:45

Les courtiers ne peuvent pas être blâmés pour un marché immobilier en déséquilibre, selon Pierre-Yves McSween.

Le chroniqueur économique réagissait à la consultation publique sur les pratiques des courtiers immobiliers dans un contexte de surchauffe et l'opposition entre entre l’Association professionnelle des courtiers immobiliers
(APCIQ) et Andrés Fontecilla de Québec solidaire.

 

 

« Ils ne font que faire leur job. Dans la tête du vendeur, du consommateur, il ne veut pas manquer son coup. Il va prendre le courtier qui frappe le plus fort dans son quartier, qui est le plus imposant (...) Ça crée un univers de surchauffe, un univers où il y a des vedettes. C’est comme des joueurs de hockey. C'est rendu des vedettes qui ont pignon sur rue, qui sont connues dans ton quartier. »

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Vous aimerez aussi

Plus avec Pierre-Yves McSween

Séparation: quatre erreurs à éviter selon Pierre-Yves McSween
Finances personnelles : quels sont nos biais budgétaires?
Baisse des taux d’intérêt: «Attendez-vous pas à des miracles»
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Puisqu'il faut se lever
En direct
En ondes jusqu’à 10:00