Aller au contenu
Débat des chefs en anglais

«La modératrice est censée modérer les échanges, pas sortir le lance-flamme!»

«La modératrice est censée modérer les échanges, pas sortir le lance-flamme!»
Bernard Drainville
Photo: Cogeco Média
0:00
9:55

Le débat des chefs en anglais, tenu jeudi soir, a donné lieu à des échanges assez mouvementés.

« C’est le début du débat qui m’a marqué. La modératrice fait son laïus de présentation. Ensuite, première question du débat, adressée à Yves-François Blanchet : ''Vous niez que le Québec a un problème de racisme, pourtant vous défendez la loi 21 et le Projet de loi 96, qui marginalise les minorités religieuses, anglophones, allophones. Pourquoi votre parti soutient-il ces lois discriminatoires?'' La modératrice est censée modérer les échanges, pas sortir le lance-flamme! Je lève mon chapeau à Blanchet, qui a réagi avec calme et flegme. Il était ébranlé, mais il est retombé sur ses pieds. »

La modératrice était la présidente de l'Institut Angus Reid, Shachi Kurl.

Ce débat des chefs en anglais, le seul de la campagne électorale, a donné lieu à des échanges relativement corsés par rapport aux deux exercices en français. La tension était notamment palpable sur ce thème du racisme systémique, qui a déstabilisé le chef bloquiste.

Vous aimerez aussi

Plus avec Paul Arcand

Le prix des matériaux commencent enfin  à baisser!
Partage des pourboires en restaurant: «La chicane est toujours pognée»
Adoption d'un chat: un Montréalais pris dans une fraude sur Marketplace
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Le Québec maintenant
En ondes jusqu’à 18:30
En direct
75