Aller au contenu
Tokyo 2021

Vincent-Lapointe et Vincent en demi-finales du C2 500m

Vincent-Lapointe et Vincent en demi-finales du C2 500m
Getty Images/Adam Pretty

TOKYO — Laurence Vincent-Lapointe et Katie Vincent se sont qualifiées, vendredi matin, pour les demi-finales au C2 500 m des Jeux olympiques de Tokyo.

Mais ce fut plus ardu que prévu...

Vincent-Lapointe et Vincent ont remporté leur vague de quarts de finale en un temps de 2 minutes, 2 secondes et 259 millièmes, devant les Moldaves (2:03.434) et les Bélarusses (2:04.951.

Sauf que la paire canadienne, championne du monde en 2017 et 2018, a dû disputer une course de plus en raison de son incapacité de se classer directement pour les demi-finales, lors de leur première séance de qualifications sur les eaux du canal de la Forêt de la mer.

Vincent-Lapointe, originaire de Trois-Rivières, et Vincent, de Mississauga, ont franchi la distance en 2:02.170, à une seconde de l'embarcation allemande. Les championnes du monde en titre, les Chinoises Shixiao Xu et Mengya Sun, ont remporté cette vague, plus de quatre secondes devant les Canadiennes, en 1:57.870.

Vincent-Lapointe et Vincent ont donc dû disputer les demi-finales à 11h27 heure locale, en plein zénith.

D'ailleurs, en raison de la chaleur accablante, l'équipe canadienne a préféré que les deux athlètes ne rencontrent pas les deux journalistes sur place "pour des raisons de santé".

« Comme les entrevues avec les détenteurs de droits se sont prolongées, l'entraîneur a préféré les sortir immédiatement de la zone mixte. Notre priorité est de gagner une médaille ici et de protéger la santé de nos athlètes », a expliqué l'attachée de Canoë-Kayak Canada.

Les rameuses des autres nations sont toutes passées par la zone mixte.

« C'était assez difficile après la journée (de jeudi) de retourner sur l'eau parce que ça a été une journée très forte en émotions et la fatigue physique était très grande, a finalement expliqué Vincent-Lapointe par une application de messagerie, quelque 90 minutes après la course. Par contre, nous avons pris nos courses (de vendredi) une à la fois, en faisant de notre mieux pour respecter notre plan de course. Je suis satisfaite que ça ait bien fonctionné. »

C'est la première fois de l'histoire des Jeux olympiques que le canoë féminin est en compétition. Jeudi, Vincent-Lapointe a remporté la médaille d'argent au C1 200 m, derrière la jeune sensation américaine de 19 ans Nevin Harrison, championne du monde en titre. Vincent, qui a terminé au huitième rang, et elle avaient toutes deux remporté leur vague de qualifications pour accéder directement aux demi-finales.

Après la course, Harrison a été très élogieuse en parlant de Vincent-Lapointe, indiquant qu'elle avait grandi en regardant ses exploits et qu'elle était heureuse de concourir contre elle à Tokyo.

« J'ai eu la chance de parler avec Nevin et c'était très agréable, a noté la Trifluvienne. Elle m'a dit qu'elle était très heureuse que nous ayons pu se mesurer et je dois avouer que je suis fière d'elle. Nous avons toutes deux eu une bonne course et avons fait de notre mieux. Je suis contente de voir de nouvelles femmes arriver en force sur la scène mondiale. »

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Le midi
En ondes jusqu’à 15:00
En direct
75