Aller au contenu
Projections de l’INSPQ pour le Grand Montréal

Les cas de COVID-19 pourraient doubler ou tripler d’ici deux mois

Les cas de COVID-19 pourraient doubler ou tripler d’ici deux mois
Cogeco Nouvelles

Le variant britannique pourrait faire des ravages au cours du printemps dans la grande région métropolitaine. 

C’est ce que révèlent les projections de l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ).

Selon ces experts, le variant britannique pourrait devenir la souche prédominante du coronavirus au cours du printemps 

Ce faisant, le nombre de nouveaux cas quotidiens de la COVID-19 pourrait doubler, voire même tripler dans le Grand Montréal d'ici un à deux mois. 

L'INSPQ souligne aussi qu'un retard de quelques semaines dans la vaccination et une hausse des contacts dans la population pourraient provoquer une augmentation substantielle des cas, des hospitalisations et des décès. 

«Si on est dans une situation d'adhésion forte (aux mesures sanitaires), on serait en bas des 800 cas par jour. Tandis que si on est dans une situation d'adhésion moyenne, les cas peuvent augmenter assez rapidement avec une pente qui peut ressembler à ce qu’on a vu dans le Grand Montréal pendant le mois de décembre. Augmenter de deux à trois fois le chiffre qu’on voit maintenant»

Vous aimerez aussi

Plus avec Philippe Bonneville

Important rapport sur les inconduites sexuelles au sein de l'armée canadienne.
«Gel national » des armes de poing au Canada: Valérie Plante satisfaite
C'est toujours le chaos dans les bureau de passeport de Service Canada
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Quart de nuit
En ondes jusqu’à 03:00
En direct
75