Aller au contenu
Permission de louer des chalets ou chambres d’hôtel pendant la relâche

«C’est un choix risqué» - Luc Ferrandez

«C’est un choix risqué» - Luc Ferrandez
GETTEY IMAGES/MOMENT/HALFPOINT IMAGES

Lors de son point de presse mardi, le gouvernement Legault a annoncé quelques assouplissements pour la relâche scolaire, ce qui a suscité de nombreuses réactions. 

Voulant accommoder les parents durant la semaine de relâche, le premier ministre François Legault a annoncé plusieurs assouplissements comme la réouverture des cinémas, des patinoires intérieures et des piscines municipales. 

Mais ce qui a fait sourciller quelques intervenants au micro du 98.5, ce sont les décisions du gouvernement Legault de ne pas interdire la location de chalet ou chambre d’hôtel par les familles en zones rouges et de ne pas ériger de barrages routiers entre le Québec et l’Ontario ou entre les régions du Québec. 

«Ils ont fait un choix de faire confiance aux bulles familiales. C’est un choix risqué. Tout indique que ce n’est pas vrai. Tout indique qu’il va y avoir des gens qui vont continuer de tricher. On a 1000 personnes qui trichent par semaine et ces 1000, ce sont ceux qu’on attrape, mais il y en a beaucoup plus»

«L’Institut Fraser indique qu’il ne faut pas voir cette diminution de cas comme une tendance. Les experts ont expliqué que la tendance à la baisse est liée aux efforts qu’on fait actuellement. Si tu relâches les efforts, ça remonte. Et en ce moment avec les variants, l’Institut Fraser nous dit que ça pourrait remonter à 4000 cas par jour en avril»

Écoutez d'autres réactions:

0:00
14:53

Vous aimerez aussi

Plus avec Patrick Lagacé

Les bals de finissants débutent dans une semaine
On parle d'agriculture locale avec le maraîcher chouchou de l’émission
Quiz musical du vendredi : Les Vacances!
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Le Québec maintenant
En ondes jusqu’à 18:30
En direct
75