Aller au contenu
Semaine de relâche partout au Québec

Réouverture des cinémas et pas de barrages routiers

Réouverture des cinémas et pas de barrages routiers
Getty Images/E+/ andresr
0:00
6:36
0:00
8:26

Pour accommoder les parents québécois durant la semaine de relâche, le gouvernement Legault a annoncé, mardi, quelques assouplissements à ses mesures sanitaires à travers le Québec.

François Legault a amorcé son point de presse, mardi, en comparant la pandémie à l’hiver québécois. Il a noté que les «journées allongeaient» et que le printemps était en vue, ce qui est bon signe.

Mais il a prévenu que l’hiver n’était pas encore terminé et qu’il y aurait d’autres tempêtes de neige. 

«C’est comme la pandémie, ça s’améliore, mais elle n’est pas finie. Il y a encore des risques importants pour les Québécois, en particularité au cours des prochaines semaines»

La prudence est de mise

Le premier ministre a indiqué qu’il devait demeurer prudent, car il y a toujours du délestage dans les hôpitaux, les infirmières et le personnel soignant sont épuisés après 11 mois de pandémie et que la situation des variants demeurent préoccupante. 

«Il y a une augmentation du nombre de cas du variant britannique qui est plus contagieux. Donc, si on ne fait pas attention, le nombre de cas pourrait exploser en seulement quelques semaines»

Alors que la semaine de la relâche arrive à grands pas, François Legault s’est dit sensible à la réalité des parents qui doivent proposer des activités à leur marmaille en temps de pandémie et pour la plupart, en zones rouges. 

Mais pas question de faire passer tout le Québec en zone orange. 

«On ne veut pas voir ce qui s’est passé durant le temps des fêtes avec une explosion du nombre de cas parce que les personnes se réunissent durant la semaine de relâche. Il faut être plus prudent que moins prudent et donc, d'attendre avant de déconfiner» 

Seule la région de l’Outaouais passera du rouge au orange.

Toutes les autres régions qui sont actuellement en zones rouges (Montréal, Laval, Laurentides, Lanaudière, Montérégie, Mauricie, Centre-du-Québec, Estrie, Capitale-Nationale et Chaudière-Appalache) le demeureront. 

Quelques assouplissements pour la relâche

Pour accommoder les parents québécois, le gouvernement Legault est prêt, avec l’accord de la santé publique, d’annoncer quelques assouplissements aux mesures sanitaires à travers le Québec. 

Dès le 26 février, les cinémas pourront rouvrir partout au Québec, même en zones rouges.

Les sports intérieurs seront permis pour les membres d’une même famille ou pour deux personnes. Donc, les familles pourront s’adonner au patinage libre dans les arénas ou à la baignade libre dans les piscines municipales. 

Quant aux sports extérieurs, le nombre maximal de personnes pouvant s’y adonner ensemble passera de quatre à huit. 

Et tel que l’avait annoncé le gouvernement la semaine dernière, les musées et les bibliothèques municipales seront ouverts. 

Location de chalet

Le gouvernement Legault ne va pas interdire aux familles en zones rouges de louer un chalet ou une chambre d'hôtel en zones orange. 

Toutefois, elles devront respecter deux consignes importantes: elles devront respecter les bulles familiales et le couvre-feu qui va demeurer à 20h en zones rouges. 

«On va demander aux policiers de surveiller plus étroitement les endroits où il y a beaucoup de touristes»

Pas de barrages routiers

Après y avoir réfléchi longuement, le gouvernement Legault n'a pas l'intention d'ériger des barrages routiers entre le Québec et l'Ontario ou entre les régions du Québec pendant la relâche.  

Selon Québec, il est plus facile et efficace pour les policiers de faire respecter les bulles familiales et le couvre-feu. 

Appel aux employeurs

En terminant, François Legault a demandé aux employeurs d'être particulièrement accommodants avec leurs employés qui ont des enfants en leur permettant de prendre leur semaine de congé durant la relâche. 

De plus, il a rappelé aux parents qu'il n'était pas souhaitable de faire garder les enfants par les grands-parents s'ils doivent absolument travailler durant le congé scolaire.

«Le plus important au cours des prochaines semaines, c'est de s'assurer qu'il n'y ait pas de visite dans les maisons. Partout au Québec, même dans les zones orange, les visites ne sont pas permises. Sauf si c'est une personne qui reste seule, elle peut être visitée par une autre personne seule. C'est tout» 

«On ne peut pas aller faire des soupers ou faire des partys. Et les policiers ne sont plus à l'étape de donner des avertissements, ils donnent des contraventions. Si vous vous retrouvez dans un chalet ou une chambre d'hôtel avec des personnes qui n'ont pas la même adresse que vous, il y a un risque que vous receviez une amende de 1500$»

«On a quelques semaines difficiles devant nous. Le printemps s'en vient, mais si on veut un beau printemps, il faut faire attention aux visites dans les maisons pour les quelques prochaines semaines»

Vous aimerez aussi

Plus avec Patrick Lagacé

On parle d'agriculture locale avec le maraîcher chouchou de l’émission
Quiz musical du vendredi : Les Vacances!
«J'ai tellement aimé qu'elle souhaite mettre les joueurs en lumière!»
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Les meilleurs moments
En ondes jusqu’à 20:00
En direct
75