Aller au contenu
Itinérance et refuges

La mort d'un itinérant ravive la problématique du couvre-feu

La mort d'un itinérant ravive la problématique du couvre-feu
Cogeco Nouvelles

La Clinique juridique itinérante ajoute sa voix à plusieurs autres et demande à ce que les personnes en situation d'itinérance soient exemptées du couvre-feu.

La mort en fin de semaine d'un itinérant qui se trouvait à proximité d'un refuge fermé, a soulevé l'indignation.

Le fondateur et directeur général de la clinique, Donald Tremblay, a expliqué au micro de Paul Arcand, mardi matin, que ces personnes se retrouvent devant peu d'options. 

« Ils ne veulent pas aller en prison présentement. S'ils rentrent à Bordeaux, on va les tenir en isolement pendant deux semaines à cause de la COVID. Ils vont passer 22 heures sur 24 en isolement dans une cellule. Ils ont peur d'aller dans les refuges à cause qu'il y a une éclosion de coronavirus. On demande au gouvernement de pouvoir exempter les personnes en situation d'itinérance. »

Vous aimerez aussi

Plus avec Paul Arcand

Promotion de la maison des jeunes : Un coiffeur offre des coupes gratuites
Aide juridique : 2 jours de débrayage pour des avocats criminalistes
Commission Normandeau-Ferrandez : La CAQ chute dans les intentions de vote
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Quart de nuit
En ondes jusqu’à 03:00
En direct
75