Aller au contenu
Relâchement des Québécois

«Le ton d’un général, c’est ça qui va convaincre les Québécois»

«Le ton d’un général, c’est ça qui va convaincre les Québécois»

Alors que François Legault s’apprête à annoncer un retour à un confinement plus strict pour tous les Québécois, les commissaires Lise Ravary et Luc Ferrandez apprécient ce changement de ton de la part du premier ministre du Québec.  

À 17 h mercredi, le premier ministre François Legault devrait annoncer que les Québécois devront se soumettre à un reconfinement sévère de trois ou quatre semaines avec un couvre-feu. 

Malgré ce changement de ton, le PM demeure très populaire auprès de la population. 

«Il demeure extrêmement populaire, même admiré à l’extérieur du Québec. Être aimé, c’est une chose, mais être respecté, c’en est une autre. Si on l’aime tant que ça, pourquoi avons-nous été aussi nombreux à faire la sourde oreille à ce qu’il nous dit»

«Je pense qu’il faut qu’il change de ton. Ce n’était pas un crime d’avoir adopté un ton concilient au début de la crise. Mais à partir du moment où les résultats ne sont pas là, que le système de santé est sur le point de déborder, le ton concilient ne fonctionne plus. Moi, ce que je veux, c’est un ton opérationnel et je ne l’ai pas encore entendu. Le ton d’un général, c’est ça qui va convaincre les Québécois»

«On s’est rendu compte que le fait de proposer et demander, ça n’a pas fonctionné. On l’a vu dans le temps des Fêtes. Il y a une espèce d’écœurantite aiguë qui atteint les Québécois. C’est pour ça qu’on veut durcir le ton»

Vous aimerez aussi

Plus avec Lise Ravary

Les électeurs du Kansas pour l’avortement: «C'est vraiment un coup de tonnerre»
Système de santé en Ontario : est-ce que c'est vraiment mieux qu'au Québec?
La gigantesque maison de Trump en Floride | Traitement de la maladie mentale
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Sans réserve
En ondes jusqu’à 15:00
En direct
75