Aller au contenu
Approbation du vaccin Pfizer

«Ce n'est pas parce qu'on est allés plus vite qu'on a tourné les coins ronds» -Marc Berthiaume, Santé Canada

«Ce n'est pas parce qu'on est allés plus vite qu'on a tourné les coins ronds» -Marc Berthiaume, Santé Canada
Getty Images

Il y a quelques mois, on n’espérait même pas un vaccin avant le début de l’année 2021. Et pourtant, le Canada et le Québec vont commencer à vacciner des citoyens dès la semaine prochaine.

En conversation avec l’animateur Mario Langlois, le directeur du bureau des sciences médicales à Santé Canada, Marc Berthiaume, explique les raisons qui ont mené à une première homologation plus rapide que prévu.

Et il tient à rassurer la population.

« Ce n’est pas parce qu’on est allés plus vite qu’on a tourné les coins ronds. L’examen qui a été fait pour approuver ce vaccin a été aussi rigoureux que n’importe quel examen qui a été fait dans le passé pour des vaccins au Canada. »

Cela dit, le directeur note que plusieurs facteurs ont contribué à la création plus rapide de vaccins.

« La première, c’est que la science a beaucoup évolué ces dernières années et que les avancées technologiques qui ont été faites dans la recherche ont permis la mise au point de ce vaccin.

« Il y a eu une collaboration internationale pour cette pandémie que l’on n’a jamais vu avant. Les Chinois ont fait, dans le fond, la description du virus, ils ont rendu ça public. La collaboration internationale sur le plan scientifique au plan des agences réglementaires, ça aussi, c’est quelque chose d’exceptionnel.

« Évidemment, beaucoup de pays comme le Canada et d’autres pays ont mis de l’argent dans la recherche. Encore là, l’argent sert à accélérer la recherche. Et quand Pfizer a fait les essais cliniques, il y avait des gens motivés qui voulaient participer. »

Concrètement, certains vaccins mettent entre trois et sept ans avant d'être crées et leur approbation prend 300 jours. Cette fois, ça aura pris moins d’un an pour la mise au point et deux mois pour l’approuver.

Vous aimerez aussi

Plus avec Mario Langlois

«On a sélectionné tous les joueurs qu'on voulait» -André Tourigny
«Si tu n'es pas confiant, tu n'es pas préparé et tu n'as pas de plan!» -St-Louis
«Jusqu'à la fin, tu y crois» -Louis-Philippe Fontaine
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Quart de nuit
En ondes jusqu’à 03:00
En direct
75