Aller au contenu
Recours collectif contre les Clercs de Saint-Viateur

«Je me suis construit une prison à vie» - Une victime présumée d'agressions sexuelles

«Je me suis construit une prison à vie» - Une victime présumée d'agressions sexuelles
Photo: Giuda90 / iStock / Getty Images

Cinq membres de la congrégation des Clercs de Saint-Viateur âgés de 78 à 88 ans ont été arrêtés mardi par des agents de la Sûreté du Québec, à leur maison de retraite de Joliette. Par l'entremise d'un recours collectif, plus de 300 personnes dénoncent désormais les agissements de plusieurs hommes de cette congrégation cléricale. Gaston Dumas, 83 ans, raconte ce qu'il a vécu en tant que victime.

«Ça plus de 65 ans que je cache ça. Il est plus que temps que je dénonce leurs comportements [Clercs de Saint-Viateur]. Il faut que d’autres personnes victimes d’actes criminels de la sorte dénoncent leurs agresseurs. Ça ne peut pas rester comme ça. C’est incroyable le tort que ça fait à quelqu'un; je me suis construit une prison à vie.»

Arrestation récente

Les gestes reprochés aux cinq membres des Clercs de Saint-Viateur arrêtés récemment se seraient produits entre 1961 et 1989 dans des établissements d'enseignement à Rigaud, Matane, Pohénégamook et La Minerve.

D'autres dénonciations

Depuis l’arrestation de ces cinq personnes, les dénonciations se sont multipliées.

En effet, 32 nouvelles victimes alléguées se sont jointes à l’action collective intentée contre les Clercs de Saint-Viateur, un ordre religieux reconnu pour son implication dans le milieu de l'éducation.

Il y avait auparavant 270 présumées victimes impliquées dans cette démarche.

Mentionnons que les Clercs de Saint-Viateur ont défrayé la chronique au fils des ans.

«Chaque fois que les médias parlent de ce sujet, de ce qui est arrivé, ça donne du courage aux victimes; certaines dénoncent [les comportements malveillants]. Ce recours vise toutes les agressions sexuelles qui se sont déroulées au Québec, entre 1935 à nos jours.»

Le spectre entier des agressions sexuelles est donc impliqué dans les reproches faits à l’endroit des Clercs de Saint-Viateur.

Une indemnisation minimale de 35 millions $ est demandée dans cette action collective, notamment.

 

Vous aimerez aussi

Plus avec Louis Lacroix

An 2000 : Certaines des plus importantes technologies
Impasse dans les négos entre les pharmaciens propriétaires et le gouvernement
Les touristes sont nombreux à Montréal cet été
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Le midi
En ondes jusqu’à 15:00
En direct
75