Aller au contenu

Être astronaute, «c'est une loterie qu'on joue avec le risque de cancer» -David Saint-Jacques

Être astronaute, «c'est une loterie qu'on joue avec le risque de cancer» -David Saint-Jacques
David Saint-Jacques
PC

Quelques mois après son retour sur terre, l'astronaute québécois David Saint-Jacques dit se sentir bien physiquement et mentalement.

Après 204 jours dans l'espace, l'homme de 49 ans a participé à la plus longue mission spatiale pour un astronaute canadien.

David Saint-Jacques a précisé, lundi matin, au micro de Paul Arcand, qu'un voyage dans l'espace ne se fait toutefois pas sans éprouver quelques séquelles.

«L'épée de Damoclès de tous les astronautes, c'est la loterie qu'on joue avec le risque de cancer parce que, être en orbite, quand on sort de la protection de l'attraction terrestre, on est plus exposé aux rayonnements cosmiques. Après ça, il y a la santé osseuse. Hormis les quelques heures par jour d'exercices intenses qu'on fait, les os dépérissent.»

Vous aimerez aussi

Plus avec Paul Arcand

Allégations d'agressions sexuelles envers Nick Carter des Backstreet Boys
Commission Normandeau-Ferrandez : «Eric Girard a été prudent et généreux»
La chronique de Fabien Cloutier: le subterfuge de Gino Chouinard et Paul Arcand!
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Quart de nuit
En ondes jusqu’à 03:00
En direct
75