Aller au contenu

«Vernon Adams est capable tout faire sur le terrain» -Bruno Heppell

«Vernon Adams est capable tout faire sur le terrain» -Bruno Heppell
Le quart des Alouettes Vernon Adams fils
PC

Vernon Adams fils a été la bougie d'allumage des Alouettes de Montréal, samedi, dans la spectaculaire victoire remportée au compte de 40-34 en double prolongation face aux Stampeders, à Calgary.

Sans surprise, Adams a été nommé joueur par excellence de la dernière semaine dans la Ligue canadienne de football.

Le quart des Alouettes a complété 32 de ses 50 tentatives de passes pour 389 verges de gains aériens, un sommet personnel. Il a décoché deux passes de touché et il en a lui-même inscrit deux au sol, après avoir amassé 38 verges de gains.

« C'était tout un match de football. Tout un quatrième quart, note l'analyste des matchs des Alouettes à RDS et commentateur au 98,5 FM. Un des beaux matchs de football que les Alouettes nous ont donné ces dernières années. »

Selon Bruno Heppell, le redressement des Alouettes a commencé depuis quelques semaines avec l'unité défensive qui, il est vrai, à moins bien paru contre les Stampeders (plus de 500 verges accordées). Mais pour le reste, ça se joue à l'attaque.

« Vernon Adams fait partie de l'équation. On a la meilleure attaque au sol de la Ligue canadienne de football. Il faut le mentionner avec William Standback et Jeremiah Johnson. Tout le monde met la main à la pâte et, la plus belle chose qui arrive à cette équipe, c'est que tout le monde s'est mis à y croire. On joue de façon commune pour un bien commun. »

Adams a lui-même admis qu'il ne s'était pas préparé adéquatement dans le passé, parce qu'il ne prenait pas assez le circuit canadien au sérieux.

« C'est définitivement le meilleur que l'on a eu. Et, si je ne me trompe pas, il a une fiche de 7-3 comme partant avec les Alouettes. Il joue qvec confiance et il est capable de tout faire sur le terrain. »

Le trio infernal

La raison des succès des Alouettes, selon Bruno Heppell, est le départ combiné de trois membres de l'équipe: le directeur général Kavis Reed, l'entraîneur Mike Sherman et le quart Johnny Manziel.

« Le trio infernal qui nous faisait perdre... Si ce n'était que de Reed et de son fameux plan, le quart partant aurait été Johnny Manziel et sont entraîneur aurait été Mike Sherman. Et je peux te confirmer qu'ont aurait pas la fiche que l'on a et l'équipe que l'on a. »

Vous aimerez aussi

Plus avec Bruno Heppell

« Grosse victoire pour les Alouettes » -Bruno Heppell
«Cette équipe-là avait besoin d'un coup de fouet» -Bruno Heppell
«Je n'ai pas l'impression que Khari Jones soit suffisamment craint»
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Classiques 80-90
En ondes jusqu’à 18:00
En direct
75