Aller au contenu

Fusillades en Nouvelle-Zélande: Trump se dit injustement blâmé 

Fusillades en Nouvelle-Zélande: Trump se dit injustement blâmé 
Istock/ThamKC

WASHINGTON - Le président américain Donald Trump se dit injustement blâmé pour le massacre survenu la semaine dernière dans des mosquées néo-zélandaises.

M. Trump a écrit lundi, sur Twitter, que les médias «font des heures supplémentaires pour me blâmer pour l'attaque horrible en Nouvelle-Zélande». Il ajoute: «Ils devront travailler très fort pour prouver cela».

Le présumé auteur du massacre de la semaine dernière a publié un document dans lequel il se décrit comme un nationaliste blanc et qualifie M. Trump de «symbole de l'identité blanche renouvelée».

Donald Trump a exprimé sa sympathie pour les victimes, mais a minimisé la menace du nationalisme blanc à travers le monde, affirmant qu'il ne la considérait pas comme une menace croissante, en dépit de données suggérant le contraire.

M. Trump s'est déjà attiré des critiques dans le passé lorsqu'il a affirmé que «les deux parties» étaient à l'origine de violences lors d'une manifestation de suprématistes blancs.

Vous aimerez aussi

Plus avec Richard Châteauvert

Les Américains remettent en question le partage des tâches ménagères
Une célébration d'amour bien particulière pour des nouveaux mariés à New York
Des jurés se pencheront sur le cas de Steve Bannon, un proche de Donald Trump
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Le midi
En ondes jusqu’à 15:00
En direct
75