Aller au contenu

Les représentations sur sentence repoussées à vendredi; quelle sentence pour Michel Cadotte? 

Les représentations sur sentence repoussées à vendredi; quelle sentence pour Michel Cadotte? 
Michel Cadotte
Cogeco Nouvelles

Devant initialement se poursuivre mardi, l’affaire Cadotte ne reviendra devant les tribunaux que vendredi avec l’ultime étape des représentations sur sentence.

La défense pourra s’appuyer sur plusieurs causes similaires qui ont fait jurisprudence depuis le début des années 2000. Parmi elles, l’affaire Herbert Lerner qui a profondément marqué le criminaliste Joseph La Leggia.

 

L'avocat a discuté avec Monic Néron de cette triste affaire qui a mené Lerner à une détention d'un an à l’Institut Philippe-Pinel avant sa condamnation a cinq ans de pénitencier pour homicide involontaire.

Il met fin aux jours de sa femme atteinte d'Alzheimer

En 2001, Herbert Lerner, 78 ans, a été reconnu coupable de l'homicide de sa femme atteinte d’Alzheimer.

Il avait emmené sa femme en limousine dans un hôtel de Vaudreuil pour souligner leur 52e anniversaire de mariage. Il avait ensuite versé des somnifères dans son café avant de déposer un oreiller sur son visage.

Après l’homicide, il a tenté de mettre fin à sa vie, en vain.

Libéré au 6e de sa peine

Au 6e de sa peine, il fut libéré.

Joseph La Leggia raconte ne jamais avoir oublié ce coup de fil durant lequel on lui a annoncé le décès de son client qui était devenu un ami à travers le processus.

M. Lerner s’était immolé sur la tombe de sa femme peu de temps après sa sortie de prison, mettant un terme encore plus tragique à cette cause qu’il a portée à bout de bras en 2001.

Vous aimerez aussi

Plus avec Monic Néron

Cavale meurtrière de Frédérick Gingras : 13 victimes racontent leur traumatisme 
Divers Monic Néron 5h55
Un homme trouvé grièvement blessé au centre-ville de Montréal 
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Classiques 80-90
En ondes jusqu’à 18:00
En direct
75