Aller au contenu

EXCLUSIF : Une adolescente de 13 ans victime d’un viol collectif à Montréal

EXCLUSIF : Une adolescente de 13 ans victime d’un viol collectif à Montréal
0:00

C'est la tragique histoire d'une adolescente de 13 ans vécue un samedi soir, à la fin mars, à Montréal-Nord.

Elle rejoignait des amis à une station de métro pour aller à un party dans un appartement où les adultes étaient absents. Ils étaient une dizaine rassemblés dans cet appartement de Montréal-Nord quand tout a dérapé.

L'ado se souvient qu’on lui aurait injecté une substance pour l’intoxiquer. La suite n’est que flashs-back. La scène a été filmée puis partagée sur les applications Whats’app et Snap Chat. La jeune victime n’a pas dénoncé par peur de représailles.

Le frère ainé a vu les images

Les images sont toutefois parvenues jusqu’à son frère aîné qui a reconnu sa petite sœur et alerté son père. Celui qui ne peut être identifié pour protéger sa fille était encore secoué au bout du fil lorsque rejoint par Monic Néron du 98,5 FM.

En entrevue, il a affirmé avoir été incapable de regarder la vidéo jusqu'à la fin. 

«J'aimerais tout simplement que d'autres enfants ne puissent pas vivre ce que ma fille a vécu. J'ai vu les images, mais je n'étais pas capable de regarder ça jusqu'à la fin. J’ai pleuré, j’ai pleuré, j’ai pleuré. Ça m’a fait tellement mal, ça va la marquer à vie.»

Cinq ados interpellés

Cinq adolescents, quatre garçons et une fille, tous âgés de 13 à 16 ans, ont été interpellés jeudi dernier dans leurs cours d’école.

Ils ont été interrogés en présence de leurs parents puis libérés sous promesse de comparaître en chambre jeunesse pour agression sexuelle, production et distribution de pornographie juvénile.

À la suite de l'enquête policière, deux garçons et une fille de 13 à 16 ans font face à des accusations d'agression sexuelle avec la participation d'une autre personne, d'agression sexuelle armée, de séquestration et de trois chefs d'accusations supplémentaires en lien avec la pornographie juvénile. Un quatrième ado devra également faire face aux mêmes accusations plus tard cette semaine. 

Avec les informations de Monic Néron

Monic.neron@985fm.ca | 514-787-7809

 

Vous aimerez aussi

Plus avec Monic Néron

Cavale meurtrière de Frédérick Gingras : 13 victimes racontent leur traumatisme 
Divers Monic Néron 6h55
Une mère accusée d'avoir livré sa fille à un prédateur sexuel 
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Puisqu'il faut se lever
En ondes jusqu’à 10:00
En direct
75