Aller au contenu
Chronique de Pierre-Yves McSween

Banque Nationale et CWB: «Le Bureau de la concurrence doit regarder ça»

Banque Nationale et CWB: «Le Bureau de la concurrence doit regarder ça»
Pierre-Yves McSween / Cogeco Média

Dans sa chronique économique, jeudi, Pierre-Yves McSween se demande si la transaction de la Banque Nationale avec la Canadian Western Bank (CWB) est un signe de tendance à la consolidation du secteur bancaire canadien.

À titre d'exemples, il nomme l'achat de la Banque HSBC Canada par la Banque Royale du Canada et l'acquisition de la Banque Tangerine par la Banque Scotia.

«Le Bureau de la concurrence doit regarder ça. Est-ce que la solidité du système canadien compense pour le fait de ne pas avoir une multiplication d'institutions financières qui ont les mêmes avantages?»

Pertes apparentes

Pierre-Yves McSween met en garde les gens contre la création de pertes apparentes fiscales qui peuvent aider à amortir le coût des pertes fiscales.

Une perte est considérée comme apparente si la personne, ou une personne affiliée, transige un titre en bourse au cours des 30 jours suivant la date de règlement de la vente.

Le chroniqueur souligne l'importance de conserver un délai d'au moins 31 jours entre la vente et le rachat d'actions pour éviter des pertes. 

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

«Jamais je n'aurais cru faire de la radio avec Paul Arcand» -Nathalie Normandeau
Le gouvernement doit-il imposer une taxe kilométrique?
Le mot de la fin de Paul Arcand: «Je vais continuer de m'indigner...»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Le Québec maintenant
En direct
En ondes jusqu’à 18:00