Aller au contenu
Revue de presse d'Élisabeth Crête

Grand Prix 2024: «Ce n'est pas une édition qui va passer à l'histoire»

Grand Prix 2024: «Ce n'est pas une édition qui va passer à l'histoire»
Le circuit Gilles-Villeneuve / Graham Hughes/La Presse Canadienne

La présente édition du Grand Prix de Montréal a été marquée par la mauvaise météo, les fermetures de terrasses bondées de clients par le Service de sécurité incendie et l'annulation coup sur coup des spectacles de Pitbull et du groupe The Chainsmokers.

De nombreux amateurs de l'interprète de Fireball ont quitté bredouilles le parc Jean-Drapeau après avoir appris l'annulation de son spectacle, et ce, seulement 30 minutes avant le début de celui-ci.

Ce revirement de situation a fait réagir l'animatrice de Même le week-end ainsi que ses coanimateurs qui y voient un manque flagrant de respect envers le public.

«Si je me déplace pour aller voir Pitbull et que le spectacle est annulé à la dernière minute, plus jamais je n'écoute l'une de ses chansons.».

«Moi si l'excuse est bonne, puis qu'elle est vraie, je suis capable de pardonner. Mais l'excuse du problème d'avion, qu'on apprend à 8h alors que le spectacle débute 20 minutes plus tard...je ne sais pas, j'ai un peu de misère.»

Cette situation malencontreuse survient quelques heures après que la décision de fermer des terrasses achalandées en raison de non-conformité aux règlements ait choqué de nombreux Montréalais et touristes.

«Qu'on soit d'accord ou pas avec les règlements et avec ce qui est arrivé vendredi soir, il y a une chose qui est sûre, c'est que ça ne donne pas une très belle image pour la Ville de Montréal. J'ai l'impression que quand on prend le portrait de tout ça, soit des restaurants qui ferment en plein Grand Prix, des clients qui se font littéralement mettre dehors des terrasses alors qu'ils sont en plein milieu de leur repas, du spectacle de Pitbull qui est annulé la veille et que finalement, il n'y a pas de spectacle du tout et qu'en plus, qu'il fait pas beau et qu'il pleut... Bien ce n'est pas édition qui va passer à l'histoire pour les bonnes raisons.»

Autres sujets abordés :

  • Sandra Ferreira du restaurant Ferreira donnera sa version des faits concernant la fermeture de sa terrasse par le Service des incendies.
  • À partir du 8 juin, les personnes ayant été adoptées auront accès à l'identité de leurs parents biologiques, même si ceux-ci ont demandé l'anonymat. Idem pour les parents qui ont placé des enfants en adoption et qui souhaitent les retrouver.
Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Élisabeth Crête

«La grande qualité de Paul, c'est de nous permettre d'être nous-même»
Le Service de sécurité des incendies réagit à la version des deux restaurateurs
Est-ce qu'il y aura une nouvelle baisse des taux d'intérêt en juillet?

Vous aimerez aussi

0:00
3:42
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Le Québec maintenant
En direct
En ondes jusqu’à 18:30