Aller au contenu
Mode de vie effréné

«Il y a des gens qui sont vraiment pris à la gorge»

«Il y a des gens qui sont vraiment pris à la gorge»
Jeune femme angoissée par son mode de vie surchargé / Photo : PeopleImages / iStock / Getty Images Plus / Getty Images

Ralentir son rythme de vie et prendre du temps pour soi semble inaccessible pour plusieurs personnes.

Un dossier de La Presse se penche sur les causes de ce phénomène et le journaliste Philippe Mercure en discute dimanche, au micro d'Élisabeth Cête. 

«Il y en a qui sont vraiment pris à la gorge. C'est frappant de voir à quel point il y a des gens pour qui chaque minute compte.»

Le journaliste explique que si plusieurs personnes maximisent leurs heures de travail pour être en mesure de maintenir un certain niveau de vie, d'autres le font car ils y sont contraints pour répondre à leurs besoins de bases.

«Je suis allée voir des gens qui ont très peu d'options. Ils se questionnent sur leur loyer, puis ils voient que le trois et demi est rendu plus cher. Donc il y a une limite à laquelle on peut couper. Je pense que l'inflation fait mal. On dit que les salaires ont progressé plus vite que l'inflation, mais il y a des gens pour qui c'est pas vrai. Et ces gens là se retrouvent avec très très peu d'options.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Élisabeth Crête

Un jeune auditeur nous parle de son départ de la maison familiale
«On dirait qu'on pardonne un peu tout à Christian Dubé»-Antonine Yaccarini
Est-ce qu'il y aura une nouvelle baisse des taux d'intérêt en juillet?

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Les meilleurs moments
En direct
En ondes jusqu’à 03:00