Aller au contenu

«Échanger au sujet des lectures, c'est ce qui a pu manquer»

«Échanger au sujet des lectures, c'est ce qui a pu manquer»
Élèves qui lisent / Photo : Wavebreakmedia / Stock / Getty Images Plus / Getty Images

Au Québec, un enfant de quatrième année du primaire sur quatre a échoué à l'épreuve ministérielle de lecture. Trois professeurs de l’Université de Sherbrooke ont signé une lettre dans La Presse cette semaine pour dénoncer cet échec collectif et proposer des solutions pour y faire face. 

Olivier Dezutters, co-signataire de la lettre, professeur de didactique du français à la faculté d’éducation de l’Université de Sherbrooke et titulaire de la Chaire de recherche sur la littératie scolaire, en discute dimanche, au micro d'Élisabeth Crête. 

«Pour les résultats précis de l'année dernière, ce sont des élèves aussi qui ont traversé le temps de la pandémie. Ils ont aussi, pour plusieurs, été privés de temps de travail sur la lecture à l'école. Ce n'est pas la même chose si on lit individuellement. Il ne suffit pas de savoir lire, il faut surtout savoir parler avec d'autres de ce qu'on a lu et prendre du plaisir à échanger autour de ses lectures. Et prendre du temps pour parler avec d'autres et valider ce qu'ils ont compris, c'est ce qui a pu manquer pour certains élèves durant le temps de la pandémie.»

Écoutez-le présenter des pistes de solutions aux difficultés en lectures des élèves québécois...

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Élisabeth Crête

Est-ce qu'il y aura une nouvelle baisse des taux d'intérêt en juillet?
Le Service de sécurité des incendies réagit à la version des deux restaurateurs
«On dirait qu'on pardonne un peu tout à Christian Dubé»-Antonine Yaccarini

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Sans réserve
En direct
En ondes jusqu’à 15:00