Aller au contenu
Interdire les réseaux sociaux avant 16 ans?

«Interdire, ce n'est pas ma tasse de thé, mais là, je vote pour l'interdiction»

«Interdire, ce n'est pas ma tasse de thé, mais là, je vote pour l'interdiction»
L'actualité décortiquée par Geneviève Pettersen / Cogeco Média

Geneviève Pettersen soutient l'idée d'une interdiction des médias sociaux pour les jeunes de moins de 16 ans, évoquant les difficultés de contrôle parental et les risques pour les enfants.

Un sondage SOM-La Presse, publié vendredi, révélait que sept Québécois sur 10 étaient en faveur d'une majorité numérique à 16 ans pour ouvrir un compte sur les réseaux sociaux.

«Je pense qu'on est passé au-delà de l'éducation avec la question des médias sociaux chez les jeunes, ça ne veut pas dire qu'il ne faut pas continuer à en faire. D'habitude, interdire, ce n'est pas ma tasse de thé, mais là, je vote pour l'interdiction.»

«Si c'était à refaire, j'ai trois enfants de 17, 14 et 9 ans, si c'était à refaire, je ne le donnerais pas le cellulaire, je ne la donnerais pas la tablette aussi facilement.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Luc Ferrandez

«On est dans une société où l'épanouissement personnel passe par la famille...»
Nouveau plan d’urbanisme et de mobilité de Montréal: «C'est beau, en théorie»
«C'est une gifle pour le gouvernement Legault» -Jonathan Trudeau

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
L'effet Normandeau
En direct
En ondes jusqu’à 12:00