Aller au contenu
Aliments sucrés et ultratransformés

Les bonnes habitudes: «Il faut que ça commence par l'école»

Les bonnes habitudes: «Il faut que ça commence par l'école»
Geneviève Pettersen / Cogeco Média

Geneviève Pettersen commente l'omniprésence des aliments sucrés et ultratransformés dans les collations offertes dans les écoles de la CSSDM.

Selon elle, le changement d'habitudes, «il faut que ça commence par l'école».

«Il faut qu'il y ait des initiatives de la part de la commission scolaire, puis des écoles, pour donner des choses qui ont du sens aux enfants, pour ceux qui n'ont pas la chance justement d'en manger à la maison, des légumes.»

Autre sujet abordé:

En deuxième portion de chronique, elle parle de l'importance de soins psychologiques en marge de la Semaine nationale de la santé mentale qui s'amorce ce lundi.

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Luc Ferrandez

«L'âge d'or des clubs à Montréal est révolu» - Geneviève Pettersen
«Je comprends la CPTAQ d'être sévère» Luc Ferrandez
«Elle aurait pu être déposée par GND et la gauche pragmatique!» -Philippe Léger

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Puisqu'il faut se lever
En direct
En ondes jusqu’à 10:00