Aller au contenu

Armes bannies par le fédéral: comment expliquer la réaction de Postes Canada

Armes bannies par le fédéral: comment expliquer la réaction de Postes Canada
Philippe Cantin / Cogeco Média

Postes Canada refuse de récupérer les armes qui sont bannies par le gouvernement fédéral. La raison est simple: la compagnie postale craint pour la sécurité de ses employés. 


Écoutez Francis Langlois, spécialiste des armes, professeur au cégep de Trois-Rivières et membre de la Chaire Raoul-Dandurand au micro de Philippe Cantin sur la réaction de Poste Canada. 

«Il va falloir que non seulement le gouvernement trouve un moyen de récupérer ces armes-là et il est à noter qu'une partie de celles-ci ne sont pas répertoriées. Donc le gouvernement a une idée de qui les possède, de combien il y en a, mais plusieurs de celles-ci étaient considérées comme des armes à autorisation non restreinte.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Philippe Cantin

Venise exige dorénavant un billet pour les touristes afin d'accéder à la ville
Propos de François Legault: «Je pense que c'était nettement prématuré»
«Une nomination qui arrive peut-être un peu du champ gauche»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Sans réserve
En direct
En ondes jusqu’à 15:00