Aller au contenu
Déficit monstre dans le transport en commun

«La seule solution, malheureusement, c'est de faire payer»

«La seule solution, malheureusement, c'est de faire payer»
L'actualité décortiquée par Geneviève / Cogeco Média

Geneviève Pettersen réagit aux scénarios envisagés par les maires du grand Montréal afin d'éponger le déficit monstre des diverses sociétés de transport en commun.

«La vérité, c'est que nos taxes ne suffisent plus. Il faudrait augmenter les impôts, augmenter les taxes de façon drastique si on voulait payer pour toutes les infrastructures dont on a besoin en ce moment que ce soit les hôpitaux, les écoles, les routes. Donc la seule solution, malheureusement, c'est de faire payer.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Geneviève Pettersen

«Interdire, ce n'est pas ma tasse de thé, mais là, je vote pour l'interdiction»
Les impacts de l'intelligence artificielle dans le monde du travail
Au Québec: «Interdiction de rémunérer une mère porteuse: j'ai un bémol»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Sans réserve
En direct
En ondes jusqu’à 15:00