Aller au contenu
Jour de budget à Ottawa

«On a eu les fleurs pendant deux semaines, là, on va avoir le pot»

«On a eu les fleurs pendant deux semaines, là, on va avoir le pot»
La ministre des Finances, Chrystia Freeland / Paul Morigi / Stringer

Malgré le striptease prébudgétaire des dernières semaines, y aura-t-il encore des surprises dans le budget de Chrystia Freeland qui sera déposé vers 16 heures? À quoi peut-on s'attendre?

«Je pense que la première chose à laquelle on doit s'attendre, c'est comment on va payer pour tout ça. Les libéraux vont nous fournir une réponse. Il y a à peu près 18 milliards de nouvelles dépenses qui ont été engagées dans les dernières semaines. C'est à se demander à quoi sert le huis clos d'aujourd'hui dans la situation actuelle. Mais à quoi doit-on s'attendre? Et la chose qui n'a pas été révélée, qui est au bout de toutes les lèvres en ce moment, c'est l'ampleur du déficit? Et comment on va y arriver? Comment on va arriver à payer tout ça?»

«On a eu les fleurs pendant deux semaines, là, on va avoir le pot. C'est quoi le déficit? C'est quoi la dette? On va entendre beaucoup le mot investissement. Le gouvernement va dire: "On veut investir, on veut investir." Mais la vérité, c'est que, quand on coupe son gazon, ce n'est pas un investissement, on paye quelqu'un pour faire couper son gazon. On a vu que la fonction publique, elle a grandi. On a vu que tous les programmes, les dépenses ont augmenté. Mais le problème, c'est que le gouvernement ne sait pas couper. Il y a beaucoup, beaucoup de dépenses.

«Et là, maintenant, ils vont essayer de nous faire une petite diversion en disant: ''il faut faire payer les riches''. Mais la réalité, c'est parce qu'ils ne veulent pas qu'on regarde que le fait qu'ils ne savent pas couper et ils ne savent surtout pas contrôler les dépenses et la croissance des dépenses du gouvernement.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Luc Ferrandez

«Trappe à tickets»: «Une contravention incite à changer un comportement»
Réseau d’Hydro-Québec: «L'entretien des infrastructures doit être permanent»
S'adapter aux changements climatiques: Québec en est-il capable?

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Sans réserve
En direct
En ondes jusqu’à 15:00