Aller au contenu
Effet de la COVID sur les étudiants de 1er cycle

«Ceux qui ont vécu un stress plus élevé avaient de moins bonnes habitudes»

«Ceux qui ont vécu un stress plus élevé avaient de moins bonnes habitudes»
Étudiante stressée par ses travaux universitaires / Photo : PeopleImages / iStock / Getty Images Plus / Getty Images

Plus le stress lié à la pandémie était grand, plus les bonnes habitudes de vie des universitaires de premier cycle diminuaient, démontre une étude de l’Université Laval. 

Élisabeth Crête aborde le sujet, samedi, à l'émission Même le week-end, en compagnie de Mathieu Filiatrault, étudiant à la Faculté de pharmacie et à la Faculté de médecine et premier co-auteur de l’étude.

«On était capable de voir une tendance : ceux qui avaient vécu un stress plus élevé [lié à la pandémie] avaient de moins bonnes habitudes de vie. On était capable de trouver des sous-groupes. Pour ceux qui avaient des troubles de l'humeur, des troubles de l'anxiété, des troubles comme du TDAH et qui n'ont pas eu d'accommodations, par exemple plus de temps pour les examens, de gens qui prennent des notes à leur place, etc., l'association était très forte.»

Écoutez Mathieu Filiatrault discuter des types de mauvaises habitudes qui se sont développés chez les personnes dont le stress causé par la COVID-19 était fort...

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Élisabeth Crête

«Je dis toujours “Laissez aller votre cœur d'enfant”»
«Plus on laisse de place au privé plus on affaiblit le public»
Comment parler d’argent avec son partenaire?

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Le Québec maintenant
En direct
En ondes jusqu’à 18:30