Aller au contenu
Médecin québécoise en Haïti

«Ils manquent de soins à cause de tout ce qui se passe dans le pays»

«Ils manquent de soins à cause de tout ce qui se passe dans le pays»
Luc Ferrandez / Cogeco Média

La Dre Rachel Lavigne est présentement à Port-au-Prince, en Haïti. La Québécoise est en mission, pour la première fois, avec Médecins sans frontières. 

Une expérience de vie particulièrement bouleversante, à plusieurs niveaux. 


Écoutez Luc Ferrandez en entrevue avec la Dre Rachel Lavigne sur son expérience et son quotidien, en Haïti.

«C’était pour moi important d’en parler aujourd’hui, aussi des victimes collatérales, cette violence. En fait, moi je traite beaucoup de blessés par balle, mais je traite principalement aussi beaucoup de patients qui ont des problèmes médicaux, des problèmes qui sont tardivement pris en charge à cause des violences dans les rues. Les patients ne veulent pas sortir, je pense, d’ailleurs juste une histoire comme ça. Je pense à une patiente que j’ai eue la semaine passée, une dame qui avait une complication de grossesse, qui était enceinte, qui saignait abondamment et elle est restée chez elle parce que pas capable de sortir de chez elle à cause des combats dans les rues. Mais malheureusement, quand elle est arrivée dans notre service, elle a saigné abondamment malgré tous nos efforts, on a essayé pendant plus de 2 h, ça n’a pas fonctionné et elle est décédée. Donc, ce genre de cas, on les rencontre aussi. Pis c’est ça qui me brise aussi le cœur, c’est de voir que ces patients-là, ils manquent de soins à cause de tout ce qui se passe dans le pays.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Luc Ferrandez

«On a constaté que la communication est la clé» - Sheila Fortuné
«Chose certaine, il n'y a pas d'amour pour le Canada» -Luc Ferrandez
«On est tous dangereux: piétons, autos, cyclistes» -Luc Ferrandez

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Sans réserve
En direct
En ondes jusqu’à 15:00