Aller au contenu
30$ par visiteur pour les Îles-de-la-Madeleine

«Ça me surprendrait que ce soit réellement un frein au tourisme» -Paul Arsenault

«Ça me surprendrait que ce soit réellement un frein au tourisme» -Paul Arsenault
Les Îles-de-la-Madeleine Île / Photo : Nigel Quinn / La presse canadienne

Une redevance de 30$ par personne sera imposée à partir du 1er mai à ceux et celles qui souhaitent visiter les Îles-de-la-Madeleine. Si certains estiment qu'il est normal de faire payer les visiteurs pour l'entretien du territoire, d'autres craignent que cette mesure affecte le tourisme dans la région. 

Cette redevance réglementaire, qui permettra notamment de subvenir à l'entretien et le traitement des matières résiduelles, aura-t-elle des impacts positifs? 

Paul Arsenault, professeur au département de marketing de l’ESG UQAM et expert en tourisme, se penche sur le sujet, samedi, au micro d'Élisabeth Crête. 

Il explique d'abord pourquoi, à son avis, cette mesure ne découragera pas les touristes de se rendre aux Îles-de-la-Madeleine.

«D'une part, se rendre au quai de la Madeleine, c'est presque un privilège. Il faut y aller soit par avion, soit par le traversier, et le taux de location, que ce soit une maison, une chambre d'hôtel, une auberge ou autre, c'est assez coûteux. À cet égard, de payer 30 $ de plus, ça me surprendrait que ce soit réellement un frein.»

Écoutez-le discuter du potentiel d'applicabilité de cette mesure d'ailleurs au Québec...

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Élisabeth Crête

Romans d'horreur : «C'était un défi intéressant de débroussailler le terrain»
Comment bien organiser sa liste de choses à faire?
L'histoire de Bear, un chien formé pour sauver les koalas

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Sans réserve
En direct
En ondes jusqu’à 15:00