Aller au contenu

Pourquoi Joe Biden fournit-il encore des armes à Israël?

Pourquoi Joe Biden fournit-il encore des armes à Israël?
Joe Biden / Kris Connor / Contributor / Gettyimages

Alors que le président américain Joe Biden parlera à son homologue israélien, Benyamin Netanyahou, jeudi, pour lui exprimer ses craintes quant au traitement des civils palestiniens dans la bande de Gaza, nous apprenions que les États-Unis continuent tout de même de fournir à l'État hébreu des bombes, capables de tuer près d'une centaine de personnes par arme. 

Comment expliquer cette situation? La pression américaine sur Israël peut-elle changer la situation concernant la guerre qui perdure au Moyent-Orient?


Écoutez Ferry De Kerckhove, ancien diplomate et professeur à l’École supérieure d’affaires publiques et internationales (ESAPI) de l’Université d’Ottawa au micro de Luc Ferrandez sur la question, jeudi à l'émission Sans réserve. 

«Ils ont une armée la plus forte de toute la région du Moyen-Orient. Mais cette espèce d'engagement qui avait été pris par Obama de donner trois à quatre milliards de dollars d'armement à Israël par an pour dix ans, de façon à ce qu'Israël ne puisse jamais être battu par même toute une coalition de pays arabes. Or, nous sommes dans un scénario tout à fait différent à l'heure actuelle, puisqu'au fond, ces pays arabes, avant l'affaire de Gaza, étaient prêts à coopérer avec Israël. Et le seul danger d'Israël, c'était l'Iran, le Hezbollah et effectivement le Hamas. Mais là, dans le contexte actuel, la situation a totalement changé. Et quand vous avez les Iraniens qui disent qu'ils vont se venger de l'attaque contre leur consulat, quand vous avez le Hezbollah qui dit qu'on commence à arriver presque à la limite de tolérance, la situation risque au fond d'être négative.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Luc Ferrandez

«Elle aurait pu être déposée par GND et la gauche pragmatique!» -Philippe Léger
«On est loin derrière les autres provinces» -Iohann Martin
Timbres de bière: «Si on enlève ça, on ouvre la porte au marché noir»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
L'effet Normandeau
En direct
En ondes jusqu’à 12:00