Aller au contenu
Textos envoyés par Revenu Québec

Pirates informatiques: «Nous ne sommes plus assez alertes comme citoyens»

Pirates informatiques: «Nous ne sommes plus assez alertes comme citoyens»
Le chroniqueur Pierre-Yves McSween, dans un studio du 98.5 / Cogeco Média

À l’émission de Paul Arcand, mardi, le chroniqueur économique Pierre-Yves McSween parle des textos de Revenu Québec…

Ceux-ci ont fait beaucoup jaser les gens au cours des derniers jours, souligne le chroniqueur.

«J’essaie de prendre un pas de recul. Je fais de l’anxiété administrative. Elle est lourde et m’obsède. […] Aujourd’hui, les gens ont 42 adresses. Ils ont souvent changé de place et de courriel. Donc, ils perdent de l’information. Donc, l’idée de Revenu Québec d’envoyer des textos n’est pas mauvaise. […] Le problème : les pirates informatiques. C’est un problème de sécurité nationale. Nous ne sommes plus assez alertes comme citoyens pour faire face à l’ensemble des pirates et des techniques…»

Autre sujet abordé :

  • Article du Washington Post dans lequel on mentionne les erreurs des réponses des «chatbots» de H&R Block et TurboTax (TurboImpôt) à des questions fiscales : en fiscalité, l’automatisation et l’intelligence artificielle ont encore ses limites. 
Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

Les négociations s'annoncent acrimonieuses entre Christian Dubé et la FMOQ
«Même s'il y a pas d'ingérence officielle, Québec a décidé de suivre»
«On sent que le ministre veut mettre la pression sur la FMOQ» -Jonathan Trudeau

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Puisqu'il faut se lever
En direct
En ondes jusqu’à 10:00