Aller au contenu
Commission Normandeau-Ferrandez

Un sans-abri en prison après deux vols de nourriture chez Dollarama

Un sans-abri en prison après deux vols de nourriture chez Dollarama
La commission Normandeau-Ferrandez / Cogeco Média

Un sans-abri s'est récemment retrouvé en prison après avoir volé de la nourriture à deux reprises chez Dollarama. Est-il acceptable d'emprisonner des gens en situation de détresse pour de simples vols à l'étalage?

Voilà la question sur laquelle se penchent les commissaires Luc Ferrandez et Nathalie Normandeau, mardi, au micro de Paul Arcand.

«Pour qu'une personne se fasse mettre en prison, même pour quelques jours, pour vol à l'étalage, il faut qu'il y ait un cumul. [...] Pour la moyenne des gens - tu voles, tu te fais pogner, tu t'en vas à la police, tu vas à la cour municipale - ils ne font pas de prison! [...] Un gars qui va se ramasser en prison pour avoir fait du vol à l'étalage, c'est un cas très particulier.»

«Enliser ces personnes, les stigmatiser, ça me dépasse! Que le système de justice soit confronté à ce genre de cas, je ne comprends pas.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Paul Arcand

Près de 85% des Canadiens sont favorables à l'aide médicale à mourir
Maîtrise physique des élèves: 300 enseignants se sont inscrits à une formation
Aide médicale à mourir: Ottawa doit-il harmoniser sa loi avec celle du Québec?

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Sans réserve
En direct
En ondes jusqu’à 15:00