Aller au contenu
Documentaire La grande démission

«Je voulais donner une voix à ceux qui ne peuvent exprimer leur mécontentement»

«Je voulais donner une voix à ceux qui ne peuvent exprimer leur mécontentement»
Travailleurs / Photo : cofotoisme / iStock / Getty Images Plus / Getty Images

Le phénomène de la démission touche tous les secteurs d’activité, et ce, partout sur la planète. En effet, l’attachement au travail semble diminuer depuis plusieurs années.

Quel est l’avenir du monde du travail dans un contexte où les attentes des travailleuses et des travailleurs dépassent ce que les employeurs ont à offrir?

C'est la question sur laquelle se penche le documentaire La grande démission. Isabelle Maréchal, animatrice et productrice du documentaire, en discute samedi, au micro d'Élisabeth Crête.

«C'est quand même la majorité des gens qui se lèvent le matin pour aller travailler, qui ensuite payent des impôts pour faire fonctionner notre société. Je m'étais rendu compte de cette espèce de glissement vers une insatisfaction, une frustration de plus en plus affirmée. Il y a une espèce de désespoir, un sentiment de trahison par rapport à ce qu'on leur promettait au travail.»

C'est ce qui expliquerait une certaine «désertion» au Québec de la part des travailleurs, d'où le phénomène de grande démission.

«Je voulais redonner une voix aux travailleurs québécois qui, justement, n'ont pas toujours l'occasion de pouvoir le dire qu'ils ne sont pas contents, surtout à leur patron», explique Isabelle Maréchal.

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Élisabeth Crête

«On dirait qu'on pardonne un peu tout à Christian Dubé»-Antonine Yaccarini
Le Service de sécurité des incendies réagit à la version des deux restaurateurs
Société distincte : «Une série qui navigue entre le réel et le surréel»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
L'effet Normandeau
En direct
En ondes jusqu’à 12:00