Aller au contenu
L'anniversaire d'une maladie

«Je crois qu'on peut briser les tabous et qu'il faut faire rouler la parole»

«Je crois qu'on peut briser les tabous et qu'il faut faire rouler la parole»
Fabrice Vil / Facebook Fabrice Vil

L’avocat et entrepreneur social, Fabrice Vil, s’est ouvert sur un aspect très personnel de sa vie et de sa santé mentale, dans son texte L'anniversaire d'une maladie, publié, mardi, dans La Presse

Au micro de Patrick Lagacé, il discute mercredi, de ce texte dans lequel il dévoile son trouble de bipolarité et de sa façon avec laquelle il compose avec cette maladie. 

«Je crois qu'il existe encore des stigmas. Mais c'est justement pour cette raison-là que j'ai pris la parole. C'est-à-dire que je crois qu'on peut briser les tabous et que c'est pertinent en fait de faire rouler la roue de la parole et que les gens qui vivent les enjeux de santé mentale et leurs familles sortent un peu de la honte.»

Écoutez-le raconter ce qui s'est produit lorsqu'il s'est aperçu qu'il souffrait d'enjeux de santé mentale...

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Patrick Lagacé

Le rêve du Québec de demain doit-il être celui qu'il était dans le passé?
La chronique littéraire, gastronomique et intergalactique de MC Gilles
«Il faut être capable d'en prendre» -Nicolas Dufour, maire de Repentigny

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Puisqu'il faut se lever
En direct
En ondes jusqu’à 10:00