Aller au contenu
Catastrophes naturelles en 2023

Plus de 3 milliards $ de dégâts selon le Bureau d’assurance du Canada

Plus de 3 milliards $ de dégâts selon le Bureau d’assurance du Canada
Une catastrophe naturelle au Québec en 2023. / PC/Jacques Boissinot

Les nombreuses catastrophes naturelles en 2023 ont coûté 3 milliards de dollars en dégâts assurables selon le Bureau d’assurance du Canada.

Mais qui doit payer pour tous ces dommages et est-ce seulement aux citoyens d’assumer le coût des changements climatiques ?

Pour en parler, l'animatrice Marie-Claude Lavallée reçoit Me Julien Beaulieu, membre du Centre québécois du droit de l'environnement, chargé de cours à l'Université de Sherbrooke et auteur d’un rapport sur l’écoblanchiment climatique au pays.

Est-ce que ce sont d'abord et avant tout les compagnies d'assurances qui doivent défrayer les coûts?

«C'est une question philosophique, de justice sociale, même, à court terme«, dit-il.

«Et évidemment, il va y avoir une augmentation des primes. Donc les compagnies d'assurance ne sont pas là pour faire la charité. Elles vendent des produits financiers, donc, nécessairement, pour être en mesure de continuer à offrir les mêmes produits financiers, elles vont devoir augmenter les primes. Peut être qu'il va y avoir éventuellement certaines zones ou certains types de sinistres qui vont arrêter d'être couverts. On a commencé à le voir aux États-Unis.

«Mais si on prend un pas de recul sur le «Qui devrait payer?», «Qui devrait être responsable pour tous ces coûts?», et là, on parle des coûts qui sont vécus par les individus, mais aussi il y a des coûts qui sont vécus par l'État. Il faut reconstruire des routes, il faut reconstruire des ponts, adapter les infrastructures aux changements climatiques. Il y a plusieurs approches.

«On peut se poser la question: Est-ce que c'est le rôle de l'État? Donc, l'État devrait indemniser les citoyens qui sont victimes, devraient reconstruire, devraient adapter les infrastructures. Mais lorsqu'on parle de l'État, nécessairement, ça veut dire que... c'est vous et moi.»

On l'écoute...

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Marie-Claude Lavallée

Le français dans les vestiaires de hockey: comment en est-on arrivé là?
«Aller à l'épicerie, c'est devenu de plus en plus anxiogène»
Les Canadiens visent une quatrième victoire de suite samedi

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Puisqu'il faut se lever
En direct
En ondes jusqu’à 10:00