Aller au contenu
Bilan

Environnement et COP28: le Québec est-il sur la bonne voie?

Environnement et COP28: le Québec est-il sur la bonne voie?
La COP28 s'est déroulée du 30 novembre au 12 décembre à Dubaï / AP Photo

Le Québec est-il sur la bonne voie en termes de réduction des émissions de gaz à effet de serre? 

En marge de la COP28, qui s'est terminée au cours des dernières heures à Dubaï, le ministre de l'Environnement Benoit Charette s'est montré optimistre au micro de Luc Ferrandez.

«On a des secteurs pour lesquels la progression est plus intéressante que d'autres. Il y en a d'autres qui représentent des défis plus importants, je vous l'accorde, au niveau des transports notamment. Mais qu'est-ce qui nous permet de faire des gains? C'est notamment l'initiative prise par le Québec il y a quelques années maintenant, d'intégrer le marché du carbone avec la Californie. 

«Et bien honnêtement, c'est la meilleure avenue et c'est ce qui est confirmé depuis deux COP maintenant. Cette nécessité de mettre un prix sur le carbone si on veut atteindre nos objectifs de réduction de gaz à effet de serre. Autrement, ça demeure des vœux essentiellement pieux et c'est un outil qui est fondamental.»

«Et au Québec, on tire bien notre épingle du jeu, parce qu'avec cette bourse du carbone, ça nous donne des moyens, des moyens qu'on réinvestit à 100 % dans la lutte au changement climatique.»

Invité à réagir à l'entrevue de Benoit Charette et à commenter ce qui s'est passé à Dubaï, le responsable de la campagne Climat-Énergie à Greenpeace Canada, Patrick Bonin, a laissé entendre que le ministre Charette enjolivait la réalité québécoise.

«Je pense que le ministre voit la vie en rose. Il a clairement des lunettes roses. Si on regarde les faits, le gouvernement du Québec, ça fait quand même cinq ans qu'ils sont là. La seule chose qu'il a entre les mains, c'est un plan d'action qui permet, si on est généreux, d'atteindre 60 % de sa cible en 2030 de réduction de gaz à effet de serre. Donc, c'est un demi-plan d'action. On a beau parler de toutes les autres mesures, mais la totalité de ce qu'on a sur la table, ça nous amène à mi-chemin. Et ça, c'est complètement inacceptable.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Luc Ferrandez

Comment se déroule la saison des fraises au Québec?
Des milliards de cigales émergent aux États-Unis
Les Celtics, champions 2024 de la NBA

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Les meilleurs moments
En direct
En ondes jusqu’à 04:30