Aller au contenu
L'actualité déquortiquée par Geneviève Pettersen

L'écoblanchiment ou la «business» de la bonne conscience

L'écoblanchiment ou la «business» de la bonne conscience
Geneviève Pettersen / Cogeco Média

Lors de sa chronique à l’émission Sans réserve, jeudi, Geneviève Pettersen parle du «mensonge vert», celui utilisé par de nombreuses entreprises pour convaincre les consommateurs que leurs produits ont un impact moindre sur l’environnement, les humains, la faune et encore la flore. 

Selon ce qu’affirme Marianne Desautel dans un article diffusé sur le site web de Radio-Canada, «40 % des arguments verts mis de l’avant en ligne par les entreprises n’ont de vert que le nom et peuvent être considérés comme une façon de faire de l’écoblanchiment». Elle cite une enquête de l’International Consumer Protection and Enforcement Network, un regroupement d’autorités en matière de protection des consommateurs.

Les résultats de cette enquête peuvent certainement alimenter le cynisme entourant les efforts en matière environnementale. 

«Je suis prête à faire des sacrifices, à payer plus cher pour obtenir des choses qui, selon ma perception, sont [meilleurs pour l'environnement]. Quand il y a du marketing vert, en fait, je me fais souvent pogner…» 

Qu’est-ce que l’écoblanchiment? Une entreprise, un individu, qui utilisent des subterfuges pour faire croire qu’un produit, un événement, une action non écologique est écoresponsable.

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Luc Ferrandez

«Ce n'est pas une coïncidence, c'est lié au changement climatique»
Mexique: «Une statue de la Vierge s'est mise à pleurer des larmes de sang»
«J'aimerais vraiment ça pousser l'environnement un peu plus dans ma plateforme»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Puisqu'il faut se lever
En direct
En ondes jusqu’à 10:00