Aller au contenu
Deux secteurs d'innovation au Québec

Pierre Fitzgibbon parle d’ordinateur quantique et de la filière batterie

Pierre Fitzgibbon parle d’ordinateur quantique et de la filière batterie
Le ministre Pierre Fitzgibbon / La Presse canadienne

Pierre Fitzgibbon était de passage à Bromont, vendredi, où il a assisté à l’inauguration de l'ordinateur quantique IBM, Quantum System One, dans les installations de l’entreprise. Quelle est l'importance de cette «zone d'innovation» dont est si fier le ministre?

Il y a 18 mois, le gouvernement Legault avait annoncé la création de zones d’innovation pour choisir des thématiques dans lesquelles le Québec peut se démarquer et devenir un champion mondial. 


Écoutez Pierre Fitzgibbon, ministre de l’Économie, de l’Innovation et de l’Énergie et ministre responsable du Développement économique régional, à l’émission de l’animateur Philippe Cantin.


«Nous avons notamment choisi le domaine quantique, car au Québec et à Montréal, on est très fort dans l’intelligence artificielle. Nous avons aussi des sommités qui travaillent sur des applications. La quantique, c’est un ordinateur de très haute puissance. Et en intelligence artificielle, on a besoin d’une très grande puissance de calcul. C’est donc une autre génération d’ordinateurs qui permettra la résolution de problèmes sociaux importants. Par exemple, les défis chez Hydro-Québec associés aux changements climatiques.»

Selon le ministre, le développement de l’ordinateur quantique à Bromont est très significatif pour le Québec. Cette recherche aidera grandement le monde des affaires et le secteur industriel, dans le futur.

Ce projet de recherche, à savoir la zone d’innovation de Sherbrooke (incluant Bromont), a obtenu des investissements de 350 millions de dollars. Le secteur privé a injecté plus de 200 millions$. 

Laurent Ferreira et la filière batterie

Par ailleurs, le PDG de la Banque Nationale Laurent Ferreira a remis en question le soutien gouvernemental à la filière batterie, cette semaine. En effet, il a eu des mots assez durs au sujet des subventions offertes aux compagnies étrangères. 

«Je respecte son opinion, mais je ne la partage pas. On peut avoir une approche libertarienne, dans laquelle on laisse le privé s’organiser tout seul. À l’autre extrême, c’est l’interventionnisme complet. Le gouvernement du Québec est dans le milieu. Je pense que la filière batterie sera une transformation importante pour le Québec.»

Écoutez l’intégralité de l’entretien entre le ministre et l’animateur, vendredi.

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Philippe Cantin

Où est François Legault?
Propos de François Legault: «Je pense que c'était nettement prématuré»
L'absentéisme dans les écoles et les parents dépassés

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Le Québec maintenant
En direct
En ondes jusqu’à 18:30