Aller au contenu
Entrevue avec le ministre de la Justice

Protection de la jeunesse: «Pour les délais judiciaires, il faut faire mieux»

Protection de la jeunesse: «Pour les délais judiciaires, il faut faire mieux»
Le ministre québécois de la Justice, Simon Jolin-Barrette / Archive La Presse canadienne

Les délais en justice pour les dossiers en protection de la jeunesse affectent directement les enfants, s’inquiète la bâtonnière du Québec, Me Catherine Claveau.

En fait, les besoins sont tellement criants dans les tribunaux que ceux-ci engendrent des délais considérables dans le traitement des dossiers.

C’est ce qu’a notamment expliqué Catherine Claveau lors d’une entrevue avec l’animateur Paul Arcand, mardi matin. Elle a mentionné qu’il manque d’argent dans le système de justice. 

On dépasse notamment les délais de cour et les délais jugés acceptables pour les enfants, particulièrement les poupons. 


À l’émission de Luc Ferrandez, mardi, écoutez le ministre de la Justice Simon Jolin-Barrette parler des causes et des conséquences associées aux délais judiciaires pour les dossiers en protection de la jeunesse.


«Avoir des ressources supplémentaires, je ne suis pas contre. On travaille dans l’objectif de financer le système de justice, mais l’argent, ce n’est pas tout. Je vise un système de justice qui respecte les délais et qui est efficace. Lorsque la sécurité des enfants est compromise, leurs dossiers sont traités en premier. Au niveau des délais judiciaires, en collaboration avec la magistrature, il faut faire mieux.»  

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Luc Ferrandez

Les problèmes de gestion au sein des fédérations sportives du Québec
3,5 G$ pour la lutte contre l'itinérance: «Il faut faire des choix»
Montréal: le parc de l’Île-Notre-Dame est-il utilisé à son plein potentiel?

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Sans réserve
En direct
En ondes jusqu’à 15:00