Aller au contenu
L'effet Normandeau

Guy Bélanger veut mettre fin à ses jours parce qu'il ne peut pas être opéré

Guy Bélanger veut mettre fin à ses jours parce qu'il ne peut pas être opéré
L'animatrice Nathalie Normandeau / Cogeco Média

Aujourd’hui à l’émission L'effet Normandeau, on demande aux auditeurs s'ils sont présentement en attente d'un traitement pour régler des problèmes médicaux.

Le Journal de Montréal nous a appris en début de semaine que trois blocs opératoires sur quatre au Québec sont sous-utilisés alors que 158 000 patients sont en attente d'une chirurgie et que près de 15 000 d'entre eux attendent une opération depuis plus d'un an.

La triste histoire de Guy Bélanger 

L'animatrice Nathalie Normandeau ne pouvait rester insensible à l'histoire de Guy Bélanger, de Matane, qui souffre d'arthrose sévère à la hanche. En attente d'une chirurgie, il a décidé de mettre fin à ses jours parce qu'il ne peut pas être opéré.

«Je n'ai plus de qualité de vie. Je sais que je ne suis pas le seul», admet M. Bélanger, ajoutant qu'il a écrit au ministère de la Santé sans recevoir un accusé de réception.


Écoutez l'histoire de cet homme désespéré, que commente ensuite le Dr Patrick Charlebois, président de l’Association québécoise de chirurgie.


«Je vous félicite d'avoir partagé ce témoignage-là et de l'espoir que vous lui donnez, mais vous ne pouvez pas faire ça pour les 158 000 patients qui sont en attente et qui souffrent aussi. Les cas comme celui que vous avez rapporté, on en a plein. C'est ce qu'on gère tous les jours...»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Nathalie Normandeau

«Ce qui me fait peur, c'est l'idée de soumettre la Justice à la présidence»
Coucher avec une femme de 50 ans quand t'en as 25… Qui en profite le plus?
«Ce souhait exprimé de vivre cet événement en gang, c'est ce qui m'a fasciné»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Puisqu'il faut se lever
En direct
En ondes jusqu’à 10:00