Aller au contenu
Entrevue avec Serge Sasseville

Maroc: «C'était saisissant de voir comment les immeubles étaient endommagés»

Maroc: «C'était saisissant de voir comment les immeubles étaient endommagés»
Des personnes évaluent l'ampleur des dégâts, à la suite du tremblement de terre survenu au Maroc. / La Presse canadienne

C’est la course contre la montre au Maroc pour retrouver des survivants à la suite du séisme survenu vendredi.

Pour l’instant, le bilan est d’environ 2800 morts.  

On compte un très grand nombre de sans-abris qui ont vu leur maison s’écrouler à la suite de ce tremblement de terre d’une magnitude de 7 sur l'échelle de Richter. L’épicentre se situait au sud-ouest de Marrakech.

L’aide internationale s’organise, mais au Maroc, la réponse du gouvernement est critiquée.


À l’émission de Patrick Lagacé, écoutez Serge Sasseville, conseiller de la Ville de Montréal. Présentement à Casablanca, il a vécu le séisme.


«On est passé à travers des petits villages. C'était saisissant de voir comment les petits immeubles avaient été endommagés par le tremblement de terre. On voyait aussi des centaines de personnes sur les trottoirs et dans les parcs.»

Il explique que les fouilles des secouristes progressent, tout comme le bilan provisoire du ministère de l’Intérieur, qui est désormais de 2 862 morts.

La secousse a également fait 2 562 blessés selon la même source. 

Le tremblement de terre, survenu vendredi soir était de magnitude 7 selon le Centre marocain pour la recherche scientifique et technique. Il est le plus puissant jamais mesuré au Maroc.

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Patrick Lagacé

Des fonctionnaires ne veulent pas retourner au bureau trois fois par semaine
«C'est là que j'ai réalisé à quel point la musique peut réconforter des gens»
Louisiane: Une loi s'attaque à la légalité de la pilule contraceptive

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Même le week-end
En direct
En ondes jusqu’à 11:00