Aller au contenu
Un programme de repas universel?

«Ça améliorerait la performance de l'ensemble des élèves»

«Ça améliorerait la performance de l'ensemble des élèves»
Repas de cafeteria / Photo : Bahadır AY / iStock / Getty Images Plus / Getty Images

Le gouvernement aurait les moyens de financer un programme universel d’alimentation scolaire révélait, jeudi, une étude de l’IRIS.

Au micro de Luc Ferrandez, Anne Plourde, chercheuse à l’Institut de recherche et d’informations socioéconomiques, autrice de l’étude, brosse le portrait de ce programme qui permettrait d'offrir à tous les enfants du Québec un repas gratuit par jour. 

«On estime que ça coûterait 1,7 milliard de dollars par année et que ça inclurait, non seulement les repas, mais aussi le service de garde gratuit pour les enfants du primaire ainsi qu'un revenu viable pour les travailleuses et les travailleurs du programme.»

Le programme comprendrait également des investissements pour un approvisionnement local, «et donc, ce serait également une forme de soutien à l'économie locale.»

Anne Plourde souligne aussi que le programme aurait des avantages dépassant largement l'aspect financier.

«C'est bien démontré que les programmes d'alimentation scolaire universels et gratuits sont ceux qui permettent d'amener le plus de bénéfices en termes de persévérance et de performance scolaire. Et on sait aussi que quand les programmes ciblent les enfants défavorisés, on a de la difficulté à les rejoindre parce qu'il y a un stigmate qui est associé aux programmes.»

Écoutez-la expliquer l'effet d'un programme d'alimentation universel sur les disparités entre régions...

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Luc Ferrandez

«Elle aurait pu être déposée par GND et la gauche pragmatique!» -Philippe Léger
«L'âge d'or des clubs à Montréal est révolu» - Geneviève Pettersen
«On sent que ces gens-là prévoient y être pour un moment»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Les amateurs de sports
En direct
En ondes jusqu’à 00:00