Aller au contenu
Temps supplémentaire obligatoire

Le tour de force de l'Hôpital Maisonneuve-Rosemont

Le tour de force de l'Hôpital Maisonneuve-Rosemont
L'hôpital Maisonneuve-Rosemont / PC archives/Paul Chiasson

L'Hôpital Maisonneuve-Rosemont n’a pas eu besoin d’utiliser le temps supplémentaire obligatoire à son urgence durant l’été. Une première pour l'établissement de santé, mais aussi partout en province.

D’autres mesures ont aussi permis que l’urgence ne soit pas surchargée à 100% de sa capacité durant la même période.

Au micro de l'animateur Luc Ferrandez, Denis Cloutier, le président du syndicat des professionnelles en soins de l'Est-de-l'Île-de-Montréal explique les raisons de cette réussite.

«Ça a commencé avec des employés qui ont exprimé leur ras-le-bol et qui ont forcé, si on veut, la direction à gérer la situation. Je pense que c'est une très belle démonstration que le temps supplémentaire obligatoire n'est pas relié à la pénurie, contrairement à ce qu'on aimait beaucoup «spiner», mais que c'est bel et bien un enjeu de gestion et de planification de la main-d’œuvre.»

Concrètement, qu'est-ce qui a changé?

«C'est de multiples facteurs qui ont permis d'arriver à quelque chose d'assez incroyable, quand même. On est passé de 20 temps supplémentaires obligatoires par jour, des fois, au début de l'hiver, à pas de TSO du tout pendant l'été.»

«Ce qui a changé? Les équipes de premières lignes ont été plus sollicitées de façon à baisser le nombre de fréquentations à l'urgence. Il y a eu aussi 25 à 30 candidates à l'exercice de la profession infirmière qui ont été recrutées pour venir travailler à l'urgence. Et on a aussi eu recours aux agences de placement qui sont venues nous donner un coup de main pour éviter d'avoir recours au TSO».

On l'écoute...

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Luc Ferrandez

Crise du logement et xénophobie au Mexique
Le point sur la guerre en Ukraine
Des milliers de milliards de cigales sur le point d'émerger aux États-Unis

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Bonsoir les sportifs
En direct
En ondes jusqu’à 00:00