Aller au contenu
Survivante de la violence conjugale

«Sa libération, ça m'effraie énormément» -Mélanie Côté

«Sa libération, ça m'effraie énormément» -Mélanie Côté
Geneviève Pettersen / Cogeco Média

L'ex-conjoint de Mélanie Côté, qui a purgé une peine de 10 ans de prison pour avoir fait subir à son ancienne compagne de la violence conjugale et l'avoir séquestrée, sera libéré sous peu. 

Face à cette nouvelle, la survivante est inquiète quant à sa sécurité et s'exprime à ce sujet, mardi, à l'émission Sans réserve. 

«De savoir qu'il ne pourra plus être retenu à l'intérieur des murs, c'est sûr que moi, ça m'effraie énormément. Je panique, j'ai l'estomac noué, je capote, je ne dors pas, je stresse, j'ai peur.» 

Elle raconte également les atrocités que l'homme en question lui avait fait subir.

«Il m'a attrapé par derrière avec un couteau dans la bouche et m'a fait embarquer de force dans son véhicule. Je savais qu'il avait l'intention de m'éliminer cette journée-là», raconte-t-elle. 

Écoutez Mélanie Côté expliquer les conditions de libération de son ex-conjoint et des raisons pour lesquelles elle ne se sent pas rassurée...

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Geneviève Pettersen

Faut-il éviter la prison à une mère d'un jeune enfant qui se dit réhabilitée?
«C'est capoté, je me demande comment une chose pareille peut arriver»
«Des fois tu vas à des funérailles, des fois tu vas à une célébration d'une vie»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Même le week-end
En direct
En ondes jusqu’à 11:00